À la UneSociété

« J’allaite toujours mes fils de 5 et 6 ans – je m’en fiche, cela nous rapproche davantage »

Sheryl Wynne, de Wakefield, West Yorks., insiste sur le fait que l’allaitement de ses fils de 5 et 6 ans est tout à fait normal car cela crée un lien à vie entre eux

Une maman a révélé comment elle allaite encore ses deux garçons, âgés de cinq et six ans, avant et après l’école.

Sheryl Wynne, de Wakefield, West Yorks., insiste sur le fait que l’allaitement de ses fils crée un lien à vie entre eux.

Elle affirme que le « lait de maman » est l’ outil parental ultime car il aide à calmer les enfants et les réconforte lorsqu’ils sont contrariés ou malades.

Publicité

Cependant, la mère admet qu’elle reçoit des commentaires négatifs de la part de membres de sa famille qu’elle connaît.

Mais malgré les propos, Sheryl dit « ce sont des enfants ».

« J'allaite toujours mes fils de 5 et 6 ans – je m'en fiche, cela nous rapproche davantage »

L’enseignante de l’hypono-accouchement a déclaré: « Je pense au moment où j’arrêterai pour toujours.

« Il n’a jamais été juste d’y mettre fin inutilement. C’est ce qu’ils demandent et c’est biologiquement normal même si c’est rare dans la société.

« Le choix n’est pas seulement le mien, c’est une relation parce que c’est quelque chose que nous faisons ensemble.

« Ce n’est pas comme si je n’avais pas le choix, la plupart du temps, ils le demandent et je leur donne. »

« J'allaite toujours mes fils de 5 et 6 ans – je m'en fiche, cela nous rapproche davantage »

Elle a ajouté: « Cela nous a rapprochés. C’est surtout le fait qu’ils savent qu’ils peuvent toujours venir me voir et être réconfortés à tout moment.

« Nous pouvons le faire sans allaiter, beaucoup de personnes qui n’allaitent pas réagiront toujours à cela, mais cela fait partie de moi.

« Cela fait partie de notre relation et c’est ma principale motivation pour continuer à allaiter. »

Malgré les commentaires négatifs, Sheryl considère l’allaitement comme un moyen de se connecter avec ses fils.

Elle l’utilise même pour les réconforter dans la cour de récréation de l’école.

Elle a ajouté: « C’est une question de confort. S’ils sont malades, c’est là qu’ils en veulent plus pour les aider à se calmer.

« Ils veulent être avec moi et se blottir contre moi même lorsqu’ils ne sont pas allaités.

« C’est une chance que je n’aie pas eu de commentaires négatifs d’étrangers, mais la famille et les gens que je connais m’ont demandé si je ne pensais que je devais arrêter.

« Ils se demandent si le comportement de mes enfants a quelque chose à voir avec le fait qu’ils soient allaités.

« Ce sont des travaux durs, mais ce sont des enfants. »

Elle a poursuivi: « Avant que Mylo n’entre à l’école maternelle, il demandait du lait de maman dans la cour de récréation le matin.

« Il m’a emmené sur le banc et j’ai dû creuser profondément en moi-même.

« Je voulais lui dire que nous ne le faisions pas là-bas parce que les gens pouvaient voir mais je ne voulais pas lui transmettre mes angoisses. »

Publicité 2

Sheryl dit qu’elle était déterminée à allaiter Mylo parce qu’elle avait du mal à allaiter Riley après un accouchement difficile.

Elle a ajouté que l’allaitement l’a aidée à surmonter le traumatisme de l’accouchement et a renforcé ses liens avec ses fils.

Sheryl a révélé: « Ce n’est que lorsque j’ai commencé à allaiter Riley que j’ai appris de quoi il s’agissait. C’était beaucoup plus difficile que je ne le pensais.

« Ce n’était pas physiquement mauvais, mais émotionnellement, c’était difficile. Cela aurait peut-être été plus facile si j’en avais su plus.

« C’est difficile de se donner entièrement à cette petite personne et de ne pas s’accorder de répit.

Sheryl espère maintenant pouvoir dissiper certains des mythes entourant l’allaitement naturel à terme.

« J'allaite toujours mes fils de 5 et 6 ans – je m'en fiche, cela nous rapproche davantage »

Elle a conclu: « Je n’ai pas l’impression d’avoir jamais pris la décision d’allaiter. C’est ce que j’ai toujours imaginé faire et cela me semblait assez naturel.

« Je me souviens avoir joué avec des poupées quand j’étais petite et faire semblant de les allaiter. C’est ce que je voulais faire.

« C’était une très belle expérience pour nous trois de faire ça ensemble.

« Riley tendait la main et caressait la tête de Mylo ou lui tenait la main et c’est comme ça que je pensais que c’était censé être. »

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page