Sport
A la Une

JO 2020/ Une première médaille pour le Burkina Faso dans l’histoire des jeux

Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango a illuminé la journée olympique du jeudi, en décrochant la médaille de bronze du triple saut, la première de l’histoire de son pays.

Depuis 1972 et sa première participation aux Jeux de Munich, jamais le  Burkina Faso  n’avait obtenu de médaille. À Tokyo, le pays d’Afrique de l’Ouest a envoyé sept athlètes mais les espoirs de gloire olympique reposaient en grande partie sur son porte-drapeau sauteur, Hugues-Fabrice Zango. Le Burkinabè s’est fait peur en qualifications, passant à l’arraché avec le 11e et dernier score qualificatif à 16,83 m, à égalité avec le Français Melvin Rafin.

Publicité

« Je suis passé à la chance’, mais c’est une bonne chose de faite », expliquait Hugues-Fabrice Zango à l’issue du concours.

Le jeudi, il a réussi l’exploit de monter sur la troisième marche du podium.

 »C’est une grande fierté justement d’être le premier à ramener une médaille pour le Burkina Faso. Je voulais ramener le plus beau métal pour mon pays et pour moi-même. Malheureusement, c’est tombé sur le bronze. Mais ça reste une belle chose pour le Burkina parce qu’on marque l’histoire dans ces Jeux Olympiques et on ouvre le compteur pour les générations futures. », s’est-il félicité.

Au Burkina Faso, Hugues-Fabrice Zango était déjà l’égal des meilleurs footballeurs du pays, comme Charles Kaboré ou les frères Traoré, en matière de popularité. Nul doute qu’il les surpassera.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page