AfriqueEconomiePolitique

Angola: La justice veut savoir pourquoi le Président a nommé sa fille à la tête de Sonangol.

Pourquoi le président Dos Santos a nommé sa fille à la tête de la société nationale de pétrole, Sonangol? C’est ce que veut savoir la Cour suprême angolaise qui interpelle le président en vue de fournir de probantes explications.

Angola: La justice veut savoir pourquoi le Président a nommé sa fille à la tête de Sonangol.

Si la Cour suprême est arrivée à ce stade, c’est parce qu’il y a une plainte qui a été déposée par un groupe d’avocats angolais contre le chef de l’Etat au sujet du décret nommant Isabel Dos Santos au poste de présidente du conseil d’administration de la compagnie pétrolière publique.

Angola: La justice veut savoir pourquoi le Président a nommé sa fille à la tête de Sonangol.

L’action en justice fait suite en juin dernier, du lancement d’une pétition pour contester la nomination de la fille aînée du président Dos Santos

Le magazine américain, Forbes avait classé Mme Dos Santos âgée de 43 ans, comme la femme d’affaires la plus riche d’Afrique avec une fortune estimée à 3,3 milliards de dollars.

Isabel Dos Santos est accusée par ses détracteurs d’avoir fait fortune grâce à la protection de son père. Le président Edouardo Dos Santos qui dirige l’Angola depuis 1979.

Notons que, la production de pétrole brut a augmenté principalement en Iran, en Irak et en Angola, tandis que la production des Émirats arabes unis, de la Libye et du Nigeria, est en baisse, a rapporté l’OPEP dans son rapport mensuel.

Cette production pétrolière dans les 13 pays-membres de l’OPEP a légèrement augmenté, atteignant 32,25 millions de barils en mars, soit une embellie de 15.000 barils par rapport au mois précédent.

Yao Junior L

Articles similaires

2 commentaires

  1. L’Angola, c’est une nation qui a une potentialité très divers mais mâle gérée et MPLA a beaucoup plus donner l’avantage du pays au profit de ceux qui sont au cercle du pouvoir, ce comportement fragilise la crédibilité du pouvoir et la justice Angolaise doit beaucoup travailler pour l’établissement d’une bonne justice pour rappeler le président eduordo à l’ordre. Aussi l’opposition est trop molle, aussi la population se démarque pas d’une position libre de juger la politique de MPLA, tout L’Angola est dans une emprise du pouvoir qui présente des insuffisance en matière de bonnes gestion des ressources du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!