FootballSport

La réponse cash de Kalidou Koulibaly au président de Naples qui ne veut plus signer de joueurs africains

Le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly s’en est pris à Aurelio De Laurentiis pour son manque de « respect » après que le président de Naples a déclaré qu’il ne signerait pas de joueur africain tant qu’il sera en poste en raison de la Coupe d’Afrique.

LIRE AUSSI: Le président de Naples ne veut plus de joueurs africains et dénigre la CAN

Aurelio De Laurentiis, 73 ans, a condamné le manque de disponibilité des joueurs africains tout au long de la saison et s’est demandé pourquoi ils devraient payer leurs salaires complets.

« Je ne signerai plus de joueurs africains. Je ne le ferai que s’ils démissionnent de la CAN, ainsi nous pourrons les avoir à disposition. Nous payons leurs salaires pour qu’ils puissent aller jouer avec les autres », a déclaré le Napolitain Koulibaly, qui a quitté Naples pour Chelsea cet été, a répondu à De Laurentiis lors d’une conférence de presse.

« C’est à lui de décider s’il veut raconter cela. Mais pour moi, il est important de toujours respecter tout le monde. Quand j’étais à Naples, je jouais aussi pour le Sénégal. J’ai gagné la CAN alors que je jouais à Naples. C’était effectivement un moment difficile pour eux quand nous sommes allés pour la CAN, mais nous l’avons gagné et je suis vraiment heureux aujourd’hui.

Je respecte chaque équipe nationale. Nous devons respecter les équipes nationales africaines tout comme nous respectons les équipes nationales européennes. En tant que capitaine du Sénégal, je pense que ce n’est pas une bonne façon de parler de l’équipe nationale, mais je respecte ce qu’il pense. S’il pense que l’équipe peut jouer sans joueurs africains, c’est son choix.


Je pense que tout le monde n’a pas la même idée du club que lui. Je connais tout le monde là-bas. Je connais les supporters et ils ne pensent pas comme lui. Je connais des personnes qui font partie de l’association et de l’équipe qui n’ont pas la même idée que lui. Ce n’est pas l’idée de la société ou de la ville parce que la ville est très respectueuse de tout le monde. Je pense que ces mots sont ce qu’il pense et non ce que la ville ou la société pense. »

Crédit photo : footsenegal

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page