Divers

Kenya : poignardée 17 fois par son mari, elle retire sa plainte et lui pardonne

Une femme brutalement agressée par son mari dans une querelle domestique plus tôt cette année a décidé de lui pardonner.

Peninah Wangechi a été poignardée 17 fois par son mari, M. Samuel Ndirangu, dans la nuit du 9 avril dernier à Karatina, comté de Nyeri. S’exprimant depuis l’hôpital du sous-comté de Karatina après l’agression, la victime a déclaré que son mari avait attendu qu’elle soit endormie pour l’attaquer.

Publicité

Elle a reçu 17 coups de couteau au dos, à la poitrine et au visage avant que son mari ne s’en aille la laissant pour morte.

M. Ndirangu s’est ensuite présenté au commissariat de police de Karatina où il a été détenu alors que son épouse a été admise à l’hôpital de Karatina dans un état critique.

Cinq mois plus tard, Peninah Wangechi a retiré les accusations de voies de faits portées contre son mari. Lundi, elle a demandé au juge principal Alice Mwangi du tribunal de Karatina de retirer les charges retenues contre M. Ndirangu.

« Je n’ai pas été contrainte de retirer ma plainte. J’ai décidé de lui pardonner et de laisser aller l’affaire », a déclaré Mme Wangechi à la Cour.

Crédit photo : facetofaceafrica

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer