Afrique

Kenya: Une mère tue ses 4 enfants à l’aide d’un poison et publie les photos dans un groupe whatsapp

Une femme de 42 ans a été arrêtée par la police à Naivasha, au Kenya, pour avoir tué ses 4 enfants (trois filles et un garçon) âgés de 2 à 8 ans.

 La mère de 6 enfants, du nom de Beatrice Mwende Kimotho, aurait enfermé ses enfants dans la maison avant de leur donner du poison.

Publicité

K2TV a rapporté que la police avait déclaré avoir reçu un appel de détresse de Jackson Kimani Kimotho, le frère de la femme lui disant qu’elle lui avait demandé de prendre soin des enfants qu’elle avait tués chez elle.  Il a en outre révélé que sa sœur avait partagé des photos des enfants dans un groupe WhatsApp après les avoir tués, demandant des prières.

En entrant dans la maison de deux chambres, la police a trouvé les corps des quatre enfants sur leurs lits avec des traces de vomissements et de sang dans la bouche.

Le commandant de la police du comté de Naivasha, Samuel Waweru, a confirmé l’incident, ajoutant que la suspecte était en garde à vue.  

« L’accusée a d’abord dit à son amie que ses enfants avaient été admis à l’hôpital du sous-comté de Naivasha avec des douleurs à la poitrine avant de confesser quelques heures plus tard qu’elle les avait étranglés. “Explique le commandant.

Un officier de police impliqué dans les enquêtes a ajouté

« Elle (la suspecte) a tour à tour étranglé les quatre enfants et a dormi dans la même maison jusqu’à aujourd’hui (samedi) matin où elle s’est éloignée de la maison. »

« Nous sommes aux tous premiers stades de l’enquête et à ce niveau, nous ne pouvons pas divulguer beaucoup de détails.”

 Le commandant de la police du sous-comté de Naivasha a déclaré qu’il poursuivait ses enquêtes pour établir le motif du meurtre des mineurs.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page