AsieMonde
Trending

La Chine empêche l’OMS d’entrer dans le pays pour étudier les origines du coronavirus

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est dit “très déçu” que la Chine ait refusé à ses experts l’accès à l’enquête sur les origines du coronavirus.

Une équipe de dix personnes de scientifiques et virologues internationaux devait partir début janvier dans le cadre d’une mission dans le but d’enquêter sur les premiers cas de coronavirus, signalés il y a plus d’un an dans la province chinoise de Wuhan. Mais les responsables chinois n’ont pas encore finalisé les autorisations nécessaires pour que l’équipe puisse entrer dans le pays, bien que l’OMS s’entretienne avec des responsables chinois depuis juillet.

Et dans une rare critique de Pékin, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exprimé sa frustration face au retard. «Aujourd’hui, nous avons appris que les officiels chinois n’ont pas encore finalisé les autorisations nécessaires à l’arrivée de l’équipe en Chine. Je suis très déçu de cette nouvelle, étant donné que deux membres avaient déjà commencé leur voyage et que d’autres n’avaient pas pu voyager à la dernière minute, mais avaient été en contact avec de hauts responsables chinois”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il avait “précisé” que la mission était une priorité pour l’agence de santé des Nations Unies, ajoutant: “Nous sommes impatients de démarrer la mission le plus rapidement possible”.

Des membres de l’équipe scientifique internationale ont commencé à quitter leur pays d’origine au cours des dernières 24 heures dans le cadre d’un accord entre l’OMS et le gouvernement chinois. Les experts venus du monde entier devraient visiter la ville de Wuhan, où le coronavirus est apparu pour la première fois il y a plus d’un an. Les scientifiques disent depuis longtemps qu’il est essentiel de découvrir comment le virus a été propulsé chez les humains.

Il a été rapporté que le gouvernement chinois contrôlait strictement toutes les recherches menées chez lui sur les origines du virus et que les médias d’État ont diffusé des informations suggérant que le virus aurait pu provenir d’ailleurs.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré récemment que “de plus en plus de recherches suggèrent que la pandémie a probablement été causée par des flambées séparées dans plusieurs endroits du monde”.

Avant le voyage, la Chine a cherché à façonner le récit sur le moment et l’endroit où la pandémie a commencé, le diplomate de haut rang Wang Yi affirmant que “de plus en plus d’études” montraient qu’elle était apparue dans plusieurs régions.

La Chine a signalé un total de 96 310 cas et 4 787 décès, selon l’Université Johns Hopkins. Les hôpitaux traitent actuellement 443 personnes pour la maladie, tandis que 363 autres sont observées isolément pour des cas suspects ou pour un test positif sans présenter de symptômes.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button