Afrique

« La France doit beaucoup d’argent à Haïti » : les propos du chef du gang haïtien qui a enlevé des ressortissants français

Dans une récente interview à la radio, le chef du gang haïtien qui a enlevé dix fidèles catholiques, dont deux ressortissants français, a déclaré que les Européens kidnappés sont « importants » pour eux parce que la France doit beaucoup d’argent à la nation caribéenne, rapporte The Haitian Times.

Wilson Joseph, qui porte le surnom de « Lanmò San Jou » (Mort sans jours), a également blâmé leurs anciens colonisateurs pour la situation qui prévaut à Haïti. « Le peuple français est important pour nous », a-t-il déclaré. « Ce sont eux qui ont amené le pays là où il est maintenant. Ils doivent beaucoup d’argent à Haïti. »

Publicité

Bien qu’Haïti ait déclaré son indépendance de la France le 1er janvier 1804, après une campagne de 13 ans menée par le chef militaire Toussaint Louverture, ses anciens maîtres coloniaux ont exigé que la nation des Caraïbes leur verse 150 millions de francs (environ 21 milliards de dollars aujourd’hui) pour dédommager les anciens esclavagistes pour la perte de leurs biens pendant la révolution haïtienne. Il aura fallu 122 ans au premier pays noir indépendant pour payer cette somme.

Lire aussi: Comment Haïti a versé 21 milliards de dollars à la France pour préserver son indépendance

Les ressortissants français font partie des huit autres membres catholiques, dont des prêtres et des religieuses, qui ont été enlevés par le gang des « 400 Mawozo » la semaine dernière. Selon les médias locaux, l’une des personnes enlevées – la mère d’un prêtre – a été libérée jeudi dernier après que le gang a reçu 50 000 dollars. Wilson menace d’affamer les autres personnes enlevées si leurs demandes ne sont pas satisfaites.

En tant que le plus ancien pays de la diaspora africaine, Haïti est à nouveau en crise politique, les manifestants exigeant de nouvelles élections démocratiques et la démission de l’actuel président Jovenel Moïse après des années d’accusations de corruption.

Publicité 2

Pendant près d’un demi-siècle, cette nation des Caraïbes a lutté pour surmonter les problèmes de pauvreté et d’inégalité. C’est un pays qui a également connu la pire des dictatures brutales sous le règne de la famille Duvalier. Le pays a également souffert de tragédies naturelles ou provoquées par l’Occident. Les enlèvements contre rançon ont augmenté au cours des derniers mois.

Crédit photo: howafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page