Monde

La sœur de Kim Jong-Un en voie de devenir la première dictatrice de l’histoire moderne

La sœur de Kim Jong-un, Kim yo Jong, devient de plus en plus une figure de proue en Corée du Nord, à tel point qu’elle a été désignée comme une rivale possible pour diriger le pays, selon un nouveau rapport.

Elle est considérée comme une figure clé du régime communiste du pays, après son frère Kim Jong Un.

Selon un nouveau rapport de SUN UK, Yo-jong serait « en voie de devenir la première dictatrice de l’histoire moderne », suite à une série de déclarations choquantes.

En 2014, Yo-jong a été nommée première directrice adjointe du département de la propagande et de l’agitation du Parti du travail de Corée.

Depuis lors, elle a connu une ascension rapide au pouvoir après avoir été présente aux côtés de son frère sur la scène mondiale lors de ses sommets avec Donald Trump en 2018, après ses débuts internationaux aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée en février de la même année.

Des sources en Corée du Nord ont affirmé que Kim Yo-jong tente d’assurer son pouvoir au sein du régime en s’attaquant au Sud.

Son frère tyrannique voudrait s’assurer qu’elle dispose de suffisamment de soutien pour prendre la relève en tant que reine régente – s’il venait à mourir avant que son fils de 12 ans n’atteigne l’âge de la majorité.

Yo-jong aurait besoin de remporter quelques « exploits révolutionnaires » pour obtenir le soutien de la classe dirigeante très traditionnelle de Corée du Nord.

En juin, Yo-jong s’est attaquée à la Corée du Sud après avoir prétendument été à l’origine de la démolition d’un bureau de liaison hautement symbolique.

La sœur de Kim est considérée comme le cerveau de la nouvelle approche agressive envers leur voisin.

Puis, après des mois de silence, le mystère qui entoure ses déplacements a conduit à des spéculations sur le fait qu’elle a été purgée par son frère – qui est célèbre pour avoir exécuté des rivaux.

Yo-jong est largement connue comme le chef du Département de l’organisation et de l’orientation, une agence mystérieuse qui surveille les agissements du gouvernement, du parti au pouvoir et des plus hauts cadres de l’armée.

En sa qualité de première vice-directrice de ce département, elle a le pouvoir d’imposer des sanctions allant de l’exil à des postes mineurs dans les campagnes à l’emprisonnement et à la mort.

Crédit photo : howafrica

Publicité
Publicité 2

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page