Afrique
A la Une

“L’avenir c’est l’Afrique”, dixit le président ghanéen Nana Addo

Le président ghanéen , Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a déclaré que les dirigeants africains et les citoyens du continent noir devaient œuvrer à rendre l’Afrique attrayante pour les jeunes, en leur permettant de voir le continent comme un lieu d’opportunités et de générer richesses et prospérité.

Selon le président Akufo-Addo, «l’ironie est que l’Afrique ne devrait vraiment pas être dans cette énigme. Il y a de bonnes raisons pour que nous puissions nous sortir du trou et emprunter la voie de l’espoir et de la prospérité. En effet, comme le thème le dit à juste titre, l’avenir est africain, et à juste titre. “

Publicité

S’exprimant à l’Université de Princeton le vendredi 20 septembre 2019, le président a indiqué que, d’une part, l’Afrique est dotée d’énormes ressources naturelles qui pourraient constituer la base des industries de transformation et des industries de fabrication en aval.

Il ajoute qu ‘”il ne peut y avoir aucun doute sur le fait que, le continent dispose de ressources abondantes pour financer le développement de l’Afrique, si elles sont exploitées et gérées de manière efficace et honnête”.

Deuxièmement, l’Afrique possédant plus de la moitié des terres arables non cultivées du monde, des investissements soutenus dans l’agriculture africaine, mettant l’accent sur l’application de la technologie, en particulier de la technologie numérique, pourraient générer d’énormes avantages pour les économies africaines et mondiales dans la fourniture de produits alimentaires et diversifier les activités économiques agro-industrielles.

“La sécurité alimentaire des peuples africains serait assurée et les milliards actuellement consacrés à l’importation de produits alimentaires seraient libérés pour être consacrés à d’autres secteurs, tels que le grave déficit en infrastructures”, a déclaré le président Akufo-Addo.

Troisièmement, les Nations Unies estiment que la main-d’œuvre africaine en croissance représentera, en 2050, environ un quart de la population mondiale et qu’un tiers de la population mondiale de jeunes, soit de 15 à 24 ans, sera en activité. Afrique.

“L’autonomisation de cette population jeune, avec accès à l’éducation et à la formation professionnelle, constituerait un outil très puissant pour le développement économique en Afrique et dans le monde”, a déclaré le président.

Publicité 2


Quatrièmement, en raison de l’industrialisation croissante et de la transformation structurelle émergente des économies africaines, il a expliqué que les pays africains s’impliquaient de plus en plus dans la partie supérieure de la chaîne de valeur mondiale, commercialisant à la fois des produits finis et intermédiaires. Sous ces hypothèses, on pourrait parler d’ici 2030 d’un marché d’exportation africain d’environ 3 000 milliards de dollars!

«Il n’est pas nécessaire d’être optimiste pour reconnaître que l’Afrique est un terrain propice à la croissance et que l’avenir est africain», a t-il ajouté.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer