Monde

Le fils d’Oussama Ben Laden déchu de sa nationalité saoudienne

Le gouvernement de l’Arabie Saoudite vient de retirer à Hamza Ben Laden, le fils d’Oussama Ben Laden, sa nationalité saoudienne, déclare le ministère de l’Intérieur dans un communiqué publié dans le journal officiel. Cette décision est contenue dans un décret royal publié récemment.

Le département d’Etat américain a promis une récompense pouvant aller jusqu’à un million de dollars pour toutes informations qui permettraient « d’identifier ou de localiser Hamza Ben Laden dans n’importe quel pays ». Ce dernier était déjà sur la liste noire américaine des personnes accusées de terrorisme.

Publicité

Le successeur du fondateur d’Al-Qaida, âgé d’une trentaine d’années, était aux côtés de son père en Afghanistan avant les attentats du 11 septembre et a passé du temps avec lui au Pakistan après l’invasion de l’Afghanistan dirigée par les États-Unis.

Depuis 2015, Hamza Ben Laden publie des messages audio et vidéo sur internet, appelant à des attaques contre les États-Unis et leurs alliés

Il appelle à des actes de terrorisme dans les capitales occidentales et menace de se venger contre les États-Unis pour le meurtre de son père.

Il a également menacé de cibler les Américains à l’étranger et a exhorté les tribus saoudiennes à s’unir à Al-Qaïda du Yémen dans la péninsule arabique pour combattre l’Arabie saoudite.

Oussama ben Laden a été tué en mai 2011 lors d’un raid des forces spéciales américaines sur sa résidence à Abbottabad, au Pakistan, où il vivait caché. Il avait été aussi déchu de sa nationalité saoudienne.

Crédit photo : dailymail

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer