Monde

Le héros de l’attentat de Christchurch révèle comment il a fait fuir le tireur

Alors que la Nouvelle-Zélande pleure les victimes des attentats de Christchurch qui ont fait 49 morts, les actes héroïques d’un jeune homme resteront à jamais inscrits dans les archives du pays.

Abdul Aziz, un réfugié, est le héros qui a réussi a faire fuir le tireur australien. Son intervention courageuse a permis d’éviter un bilan plus lourd.

Syed Mazharuddin a été témoin de la fusillade à la mosquée Linwood de Christchurch. Ce dernier a déclaré que le tireur est entré dans la mosquée et a commencé à tirer sur les fidèles.

« Les gens ont eu peur et il y avait des cris et j’ai essayé de me mettre à l’abri. Le temps que je me mette à l’abri, ce type est arrivé par la porte principale et c’est une petite mosquée – il y avait environ 60 à 70 personnes. Juste à côté de la porte d’entrée, il y avait des personnes âgées qui priaient et il a commencé à leur tirer dessus », a-t-il confié à New Zealand Herald.

Un jeune homme qui travaillait à la mosquée a bravement saisi l’occasion pour prendre le contrôle de la situation avant l’arrivée de la police.

« Le héros l’a poursuivi et a réussi à se faufiler entre les voitures garées et à se saisir d’une arme vide laissée derrière lui par le tireur. Mais il y avait des gens qui l’attendaient dans la voiture et il a fui ». Peu de temps après le tueur a été arrêté par deux policiers.

Mazharuddin a perdu deux de ses amis dans l’attaque. « J’ai couru, puis la police est arrivée et ne m’a pas laissé revenir, alors je n’ai pas pu sauver mon ami, il saignait beaucoup. Il a fallu plus d’une demi-heure avant que l’ambulance n’arrive. Il devait déjà être mort.

Au moins 49 personnes ont été tuées et 40 autres grièvement blessées lors des attentats terroristes coordonnés de vendredi après-midi. Des fidèles innocents ont été fusillés à bout portant alors qu’ils priaient.

Crédit photo : dailystar

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page