Divers

Le premier musée du vagin au monde ouvre ses portes à Londres (vidéo)

Un musée entièrement consacré au vagin et à la vulve a ouvert ses portes samedi dans le marché de Camden à Londres. C’est une première au monde.

L’objectif de ce musée est de déstigmatiser cette partie du corps féminin et déconstruire les mythes qui l’entourent.

Publicité

« Le vagin et la vulve sont des parties extrêmement stigmatisées du corps de la femme et cette dernière se sent embarrassée. Certaines personnes ont trop honte de consulter un médecin lorsqu’elles ressentent des symptômes et meurent littéralement de cette honte parce que des choses comme le cancer du col de l’utérus ne sont pas dépistées assez tôt. C’est pourquoi, dans le but de déstigmatiser cette partie du corps, nous avons créé le musée du vagin », explique Florence Schechter, fondatrice et directrice du musée.

Elle affirme que l’enjeu n’est pas seulement d’éduquer et d’améliorer l’image de soi, mais c’est aussi une question de santé publique.

Sa première exposition temporaire s’attaque aux «mythes autour du vagin».

«Si vous utilisez un tampon, vous perdez votre virginité», «les règles sont sales»: des panneaux détricotent ces affirmations, avec force schémas et arguments.

« Le vagin et la vulve ne sont pas des parties sales du corps, ils sont auto-nettoyants et l’idée qu’ils sont sales n’est qu’une autre façon pour le patriarcat de se réaffirmer », explique-t-elle.

Les conservateurs espèrent qu’un plus grand nombre de personnes s’intéresseront à ce que le musée a à offrir.

Publicité 2


« J’espère que tout le monde pourra entrer. Quiconque veut en savoir plus sur le vagin, sur la vulve, nous avons interagi avec des hommes, des femmes, des gens de tous les sexes, de toutes les sexualités, de toutes les races et ethnies, nous avons eu un public extrêmement varié et j’espère pouvoir continuer ainsi », a-t-elle ajouté.

Selon les conservateurs, le musée n’est ouvert qu’à des fins éducatives. Il n’a pas encore été ouvert au public, mais des événements sont déjà organisés, attirant des personnes de 2 à 98 ans.

Crédit photo : newstraitstimes

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer