Afrique
A la Une

Attaques xénophobes en Afrique du Sud: l’étrange réaction de Thabo Mbeki

L’ancien président sud-africain, Thabo Mbeki a réagi aux récentes attaques xénophobes en Afrique du Sud.

Selon l’ancien dirigeant, les attaques violentes sont dirigées contre les criminels et non les Nigérians.

Publicité

La semaine dernière, des sud-africains ont lancé des attaques contre des étrangers dans leur pays, pillé et incendié leurs magasins dans les banlieues de Johannesburg et ses environs.

Dans une vidéo partagée sur Twitter par Africa Facts Zone, Thabo Mbeki affirme qu’il n’est pas juste de dire que des Sud-Africains ont lancé des attaques contre les Nigérians.

« La vérité, c’est qu’il y a des criminels nigérians qui sont impliqués dans le trafic de drogue, et c’est vrai. Il y a des criminels nigérians qui se livrent à la prostitution et c’est vrai. Et vous constaterez, comme dans cet incident qui s’est produit dans cette région de Johannesburg, que c’était contre des criminels et non des Nigérians »

« Il n’y a aucun Sud-Africain qui attaque les Nigérians parce qu’ils sont Nigérians… c’est n’est pas juste de dire qu’il y a eu une offensive contre les Nigérians en Afrique du Sud, ce n’est pas vrai. Alors, nous devons être très prudents lorsque nous parlons de xénophobie et d’afrophobie ».

Depuis le début des violences, au moins dix personnes ont été tuées et près de 500 arrêtées. En guise de représailles contre les attaques xénophobes en Afrique du Sud, le Nigeria a décidé de boycotter le Forum économique mondial d’Afrique qui s’est tenu au Cap.

Pub


Crédit photo : pulseng

https://www.pulse.ng/news/local/thabo-mbeki-says-xenophobic-attacks-was-against-criminals-not-nigerians/vc1txyv

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Y’a des nigérians criminelles partout, le problème c’est que c’est à la police de faire son travail dans le stricte respect de la loi.. Pas à la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer