AfriqueDivers

« Les hommes ne doivent pas cuisiner », dixit le président Museveni

Le président ougandais Museveni a essuyé des critiques lundi, pour avoir affirmé qu’il n’était pas entré dans une cuisine depuis son mariage et que ce n’était pas à l’homme de cuisiner.

«Le chef de la maison ne va jamais dans la cuisine. Cela fait maintenant 45 ans avec Mama Janet, je ne suis jamais entré dans la cuisine.

Publicité

C’est comme cela que ça devrait être », a t-il dit dans une déclaration, illustrant comment les hommes politiques et les fonctionnaires devraient s’en tenir aux rôles interdits.

La directrice exécutive internationale d’Oxfam, Winnie Byanyima, a répondu sur Twitter au président âgé de 74 ans, affirmant qu’elle était «déçue».

« Cuisiner n’est pas le travail d’une femme. C’est une compétence de la vie. Toutes les personnes, hommes et femmes, doivent cuisiner », a-t-elle écrit.

«Lorsque les femmes font la cuisine, le ménage et d’autres tâches ménagères, elles n’ont pas la même chance d’augmenter leurs revenus ou d’être actives politiquement.»

Mme Alice Alaso, une des principales mobilisatrices du groupe de pression politique The New Formation, a déclaré: «Museveni a révélé au monde entier ses croyances depuis toujours: que les femmes ne peuvent jamais être les mêmes que leurs homologues masculins. »

Une section de publication en ligne a toutefois défendu les commentaires de M. Museveni comme étant cohérents avec la culture du pays selon laquelle les hommes qui cuisinent sont vus comme un “tabou”, affirmant que certains groupes ethniques du pays prenaient les hommes qui cuisinaient comme des “travestis”.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Paul Bocuse, pourtant forme par les meres lyonnaises – ces cuisinieres d’origine modeste installees a leur compte apres avoir travaille au sein de familles bourgeoises de Lyon – a un jour declare qu’il y avait la cuisine des grands chefs et la

  2. Cette discrimination alimentaire expliquerait le dismorphisme entre les hommes et les femmes : l’etre humain serait ainsi devenu le seul mammifere dont la femelle est plus petite que le male. Avoir prive les femmes de nourriture a aide les hommes a les dominer physiquement, donc litteralement. Et aujourd’hui encore, on continue, plus ou moins consciemment, a moins remplir les assiettes des filles que celles des garcons en se disant qu’un garcon a besoin de manger plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer