NigeriaPeople

Les vérités de Yemi Alade aux filles qui n’aiment que les hommes riches

La propriétaire du célèbre tube à succès « Johny » Yemi Alade a donné son avis sur les hommes riches dans une publication.

« L’argent n’impressionne que les filles paresseuses. Quand une femme travaille dur, un homme avec de l’argent est juste un bonus et non un objectif”, a estimé Yemi Alade.

Publicité
Les vérités de Yemi Alade aux filles qui n'aiment que les hommes riches

 ”j’aime rappeler aux femmes qu’elles doivent être fortes, car rien ne nous sera donné, il faudra qu’on le prenne par nos compétences au travail, parce qu’il y a beaucoup d’inégalités et ce sont malheureusement les femmes qui en sont les victimes: inutile de pleurer sur notre sort. Et quant aux hommes, je leur rappelle à travers ma musique que faire preuve de caractère c’est d’abord montrer sa force d’âme : ce n’est ni à travers la violence ni à travers d’inutiles démonstrations de force. La force intérieure que nous avons tous est sans aucun doute le plus grand de tous nos pouvoirs, et nous devons faire en sorte qu’à tout moment, elle brille.

Les vérités de Yemi Alade aux filles qui n'aiment que les hommes riches

De son vrai nom, Yemi Eberechi Alade, est auteure, compositrice et chanteuse afropop. Sa notoriété a pris une importance continentale avec son single Johny sorti en 2013.

Yemi Alade est l’une des rares chanteuses à émerger en ce moment sur le plan continental et à marcher sur les pas de son modèle, Miriam Makeba, dont elle a emprunté le statut de « Mama Africa ». Elle est aussi appelée « the yoruba-igbo girl », en raison de sa double origine ethnique.

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer