Côte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire/ Affaire de la banderole « Libérez Gbagbo »: la justice rend son verdict

Le 11 Novembre dernier, les éléphants de Côte d’Ivoire et les Lions de l’Atlas se sont affrontés à l’occasion des qualifications pour le Mondial 2018. Mais au cours de la rencontre, un court incident s’est produit.

En effet, pendant que les éléphants croulaient sous le poids de la domination marocaine, un jeune homme s’est faufilé entre les mailles du cordon de sécurité et a pénétré sur la pelouse avec une banderole qu’il brandissait fièrement. Sur la banderole était écrit « Libérez Gbagbo ».

Publicité

L’individu répondant au nom de Richard Koffi Kouassi a été maîtrisé par les agents des forces de l’ordre et molesté puis a été maintenu en détention. Cette détention a créé une véritable polémique sur les réseaux sociaux.

Ce lundi 20 novembre dans l’après midi le prévenu a comparu devant les tribunaux de grande instance d’Abidjan et la sentence a été prononcée. Richard Koffi Kouassi a été condamné à 15 jours de prison et 30.000 f cfa (45 euros) d’amende pour trouble à l’ordre public.

Me Ange Dadje Rodrigue, avocat de l’ex première dame Simone Gbagbo et de Michel Gbagbo avait au préalable annoncé sa décision de le défendre gracieusement.

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page