Sport
A la Une

Ligue 1: Un clasico du foot français tourne au vinaigre

Le duel Nice-Marseille du dimanche 22 août en clôture de la 3e journée de la ligue 1 a enregistré des échauffourées entre supporters. Bilan des blessés dans le camp des fans des équipes et du côté des joueurs. Conséquence immédiate : l’arrêt du match, mais surtout le retrait des Marseillais qui ont décidé de ne pas reprendre la partie, stoppée à la 75e minute alors que Nice menait 1 à 0 grâce à un but de Dorlberg.

Le match Nice-Marseille a été arrêté dimanche une heure et demie, après que des supporters ont envahi le terrain à la suite d’un incident qui a enflammé la rencontre. Une énième bouteille en plastique a été lancée en direction du joueur marseillais Dimitri Payet, le touchant au dos, que ce dernier a renvoyée vers la tribune. Des coups ont même été échangés sur la pelouse.

Ligue 1: Un clasico du foot français tourne au vinaigre

Marseille va-t-il perdre ce match sur tapis vert ? Nice va t- il écoper d’une sanction lourde pour ne pas avoir maitrisé ses supporters dans le stade ? La rencontre sera-t-elle validée ? Autant de questions que l’on se pose, après cette rencontre.

« La Ligue (LFP) a décidé de faire reprendre le match. On a décidé pour la sécurité de nos joueurs, qui ont été agressés lors de l’envahissement du terrain, de ne pas reprendre car la sécurité de nos joueurs n’était pas garantie », a expliqué le président de l’OM, Pablo Longoria, dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de l’Olympique de Marseille.


Ligue 1: Un clasico du foot français tourne au vinaigre

De son côté, Nice voulait reprendre la partie. « Je sais très bien que le match aurait pu reprendre. J’étais persuadé que cela se passerait très bien », a déclaré de son côté le président niçois Jean-Pierre Rivère.

Une enquête a été ouverte après les incidents qui ont conduit à l’interruption du match de football de Ligue 1 Nice-Marseille dimanche soir, a indiqué lundi à l’AFP le parquet de Nice. « Une enquête est en cours, mais il n’y a pas de garde à vue » à ce stade, a précisé le parquet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page