Monde

L’Indonésie adopte deux sévères mesures contre les p3dophiles

L’Indonésie est un Etat qui ne badine pas avec ses lois. C’est un Etat intraitable dans l’application de ses lois, quelque soit les appels à la clémence émis par des pays frères, ou des grandes institutions internationales

Tout récemment, le président indonésien a validé deux nouvelles sanctions très radicales aux yeux des observateurs, visant à punir les agressions sexuelles sur mineurs. Ces mesures approuvées par Joko Widodo sont la castration chimique, ensuite la peine de mort et le port obligatoire d’une puce électronique.

Publicité

Ces mesures font suite au meurtre d’une fille de 14 ans, sauvagement violée, pendant qu’elle rentrait de l’école, par un groupe de sept adolescents âgés de 16 et 17 ans qui ont tous été arrêtés pour ce crime.

Pour justifier l’adoption de ces nouvelles mesures le président affirme : «Ce règlement vise à surmonter la crise provoquée par la violence sexuelle contre les enfants. Les crimes sexuels contre les enfants sont des crimes extraordinaires parce qu’ils menacent la vie des enfants».

Il faut souligner que le décret présidentiel entre en vigueur immédiatement, mais le parlement indonésien, dispose de moyens de l’invalider par la suite. Jusqu’à présent, le viol, d’une femme ou d’un mineur, était puni d’une peine maximale de 15 ans de réclusion.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer