Monde
A la Une

Malaisie : 119 Nigérians condamnés à mort

Le Nigéria compte actuellement le plus grand nombre d’étrangers condamnés à mort en Malaisie.

Un nouveau rapport d’Amnesty International, une organisation de défense des droits humains, a révélé que 119 Nigérians sont actuellement condamnés à mort en Malaisie.

Publicité

La peine de mort est appliqué pour 33 infractions dans le pays asiatique et est obligatoire pour 12 d’entre elles, selon le rapport intitulé « Fatally flawed : Why Malaysia must abolish death penalty ».

En février 2019, selon Amnesty International, 1 281 personnes au total se trouvaient dans le couloir de la mort en Malaisie, dont 568 étrangers (soit 44 %).

Parmi ces étrangers, 21 % sont nigérians, les autres venants d’Indonésie (16 %), d’Iran (15 %), d’Inde (10 %), des Philippines (8 %), de Thaïlande (6 %) et d’autres pays.

73 % des 1 281 des prisonniers dans le couloir de la mort ont été condamnés pour trafic de drogue, tandis que 25 % ont été condamnés pour meurtre. Les autres ont été condamnés pour des infractions liées à l’utilisation d’armes à feu, au vol qualifié et au fait de faire la guerre au roi ou au dirigeant d’un État.

Dans son rapport, Amnesty International fait état de nombreuses violations du droit international relatif aux droits humains et des normes associées à l’application de la peine de mort en Malaisie.

« Nos recherches ont révélé une série de procès injustes et de pendaisons secrètes qui en disent long. Des allégations de torture et d’autres mauvais traitements à un processus de grâce opaque, il est clair que la peine de mort est une tache sur le système de justice pénale malaisien » a déclaré Shamini Darshni Kaliemuthu, directeur exécutif d’Amnesty International Malaysia.

En juillet 2018, le gouvernement malaisien a instauré un moratoire sur les exécutions. Même si le gouvernement s’était auparavant engagé à abolir complètement la peine de mort, il devrait bientôt déposer au Parlement malaisien un projet de loi qui supprimera la peine de mort obligatoire pour seulement 11 infractions.

Publicité 2


Amnesty International a appelé le gouvernement à abolir complètement la peine de mort pour tous les crimes et à réexaminer tous les cas où des personnes ont été condamnées à mort, en vue de commuer les peines.

« La Malaisie a une chance en or de rompre avec des décennies de cruauté et d’injustice, infligées de manière disproportionnée à certains des plus marginalisés », a déclaré M. Kaliemuthu.

Crédit photo : informationng

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer