Religion

Malaisie-Ramadan : Des travailleurs municipaux se déguisent pour repérer les musulmans qui ne jeûnent pas

En Malaisie, des travailleurs municipaux se déguisent en cuisiniers et serveurs pour dénicher les musulmans qui ne jeûnent pas pendant le Ramadan.

Trente-deux travailleurs municipaux d’un conseil local du pays à majorité musulmane sont infiltrés dans des magasins d’alimentation dans le cadre de ce projet, rapporte le journal New Straits Times.

Les musulmans sont tenus de jeûner de l’aube au crépuscule pendant le mois le plus saint de l’Islam, à moins qu’il n’y ait des circonstances spéciales comme la maladie.

Alors que les musulmans de la Malaisie multiethnique ont traditionnellement suivi une forme tolérante d’islam, les critiques affirment que les attitudes conservatrices ont gagné du terrain ces dernières années.

L’équipe du district de Segamat, dans le sud de l’État de Johor, surveillera 185 points de vente. Deux des travailleurs ont été sélectionnés pour leur aptitude à préparer des plats populaires tels que des nouilles frites épicées.

« Nous avons des agents d’application de la loi spécialement sélectionnés pour ce travail d’infiltration », a déclaré Mohamad Masni Wakiman, président du conseil municipal de Segamat, cité par le journal.

« Ils sont convaincants lorsqu’ils parlent le jargon indonésien et pakistanais, de sorte que les clients croient qu’ils sont vraiment embauchés pour cuisiner, servir les repas et prendre les commandes », a-t-il ajouté.

Si des musulmans sont vus en train de commander de la nourriture pendant la journée, les officiers prendront secrètement des photos d’eux et contacteront le département local des affaires religieuses pour plus d’action, a expliqué M. Masni.

Dans l’État de Johor, les musulmans qui sautent le jeûne peuvent être punis d’une peine allant jusqu’à six mois de prison ou d’une amende allant jusqu’à 240 dollars.


Sisters in Islam, un groupe de promotion des droits des femmes musulmanes en Malaisie, a déclaré que cette mesure mise en place est « honteuse et donne une fausse impression de l’islam aux yeux des autres musulmans et des personnes d’autres religions ».

« Nous exigeons que toutes les parties cessent cet acte honteux d’espionnage », a déclaré le group.

Crédit photo : thestraitstimes

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page