AfriqueCoronavirus
A la Une

Malawi: Accusés de propager le coronavirus, deux Mozambicains battus à mort

Des personnes accusées d’avoir battu à mort deux Mozambicains qu’ils accusaient d’être venus dans leur pays pour propager le coronavirus ont été placées en garde à vue par les autorités du Malawi a-t-on appris de source officielle.

L’une des victimes serait un agent de police du Mozambique. Il était accompagné de deux autres personnes, dont l’une a survécu à l’attaque.

Publicité

“Malheureusement, les victimes ont stoppé leur véhicule dans un village où la population croit aux rumeurs et c’est là qu’ils ont été lynchés”, a déclaré Frank Elias, haut-commissaire du Malawi au Mozambique, cité par la chaîne privée STV.

“Il s’agit d’un acte de vindicte populaire dans une situation de psychose. C’est très triste”, a souligné Verônica Macamo, ministre des affaires étrangères du Mozambique alors que les autorités mozambicaines n’ont pas encore été informées par les canaux officiels.

Le Malawi et le Mozambique sont des pays frontaliers. Les victimes se rendaient en Tanzanie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page