À la UneMaliPolitique
A la Une

Mali : désigné Président de la transition, le colonel-major Bah N’daw a prêté serment

Après la chute du pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), un nouveau chef d’Etat en la personne du Colonel Bah N’daw a été désigné pour diriger la transition dans le pays. Celui-ci a prêté serment vendredi 25 septembre.

Le colonel-major Bah N’daw a prêté serment vendredi devant un parterre de journalistes, d’hommes politiques et d’hommes d’affaires. C’est en effet devant la Cour suprême que le nouveau Chef d’Etat, accompagné de son vice-président, Assimi Goïta, a prêté serment.

Publicité

 “Je ne peux pas promettre zéro corruption, mais je ferai tout pour que l’impunité zéro soit la norme. L’argent public est sacré”, a déclaré le nouveau Président malien.

Lors de cette cérémonie, le Colonel a saisi l’occasion pour saluer le courage, la détermination et le sens du patriotisme dont la junte militaire a fait preuve.

 “Je voudrais ensuite saluer le Conseil National pour le Salut du Peuple pour son esprit patriotique, son sens du discernement et sa capacité d’écoute. L’investiture de son Président le Colonel Assimi Goita en tant que vice- président de la Transition en porte témoignage.

L’action du CNSP du 18 août, tout le monde en convient, est la conséquence de la très grave crise sociopolitique qui a paralysé la vie de la Nation des mois durant. Au collège qui a porté son choix sur ma modeste personne pour présider cette transition, j’exprime toute ma gratitude. Je suis honoré par son geste et je voudrais lui dire ici que je me battrai de toutes mes forces pour mériter sa confiance”, a-t-il déclaré.

Le numéro 1 du pays a ensuite assuré qu’il combattra toutes formes de corruption et restera toujours aux côtés des populations et surtout les plus vulnérables.

Publicité 2

“Je combattrai sans concession les scrutins aux coûts astronomiques, la fraude électorale, l’achat de voix, l’incursion de l’administration dans le processus électoral, la perversion des résultats pour les Cours d’arbitrage”, dit-il.

Rappelons que c’est le 18 août dernier que le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta a été débarqué par des militaires armés. Cette mutinerie était dirigée par le militaire Assimi Goïta, connu pour son intransigeance, sa rigueur et sa détermination dans les prises de décisions.

Beugré

Salut chers lecteurs, je me prénomme Médéric , Rédacteur en Chef Adjoint chez AfrikMag.com Je suis passionné de journalisme, de la littérature et tout ce qui touche à la communication. Retrouverez nos articles sur le site www.afrikmag.com, l'un des meilleurs médias africains. mederic.beugre@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page