FootballSport

Marcus Rashford révèle comment il a été admis à l’académie de Man. United malgré sa pauvreté

Marcus Rashford, a révélé comment Manchester United lui avait permis de rejoindre son académie à un âge plus jeune que ses pairs après que sa mère ait expliqué sa situation misérable aux administrateurs du club.

Dans une lettre touchante publiée par Rashford sur sa page Twitter et adressée aux députés britanniques, Rashford a exhorté les députés britanniques à ne pas arrêter un programme de bons alimentaires le mois prochain – qui a été mis en place pour garantir les repas aux enfants défavorisés lorsque les écoles ont fermé en mars à cause du covid-19.

Mais il se refusait jusque-là de le prolonger pendant l’été. Ce refus avait entraîné la colère de l’attaquant de Manchester United, 22 ans, qui avait raconté dans une tribune à quel point les aides gouvernementales l’avaient aidé dans sa jeunesse, quand il n’avait pas toujours de quoi manger. « Je sais ce que c’est que d’avoir faim », avait-il notamment écrit dans une tribune publiée mardi dans The Times.

Publicité

Rashford, le meilleur buteur de Manchester United cette saison, a aidé l’association caritative FareShare à atteindre l’objectif de fournir trois millions de repas aux enfants vulnérables du Royaume-Uni.

Il a déclaré que Manchester United lui avait permis de rejoindre leur programme d’académie un an plus jeune qu’il ne le devrait après que sa mère leur ait fait part des circonstances difficiles de l’alimentation et de logement à la maison.

Dans sa lettre, Rashford a déclaré que les députés devraient « faire de la protection de la vie de certains de nos plus vulnérables une priorité absolue » et « cela ne concerne pas la politique, c’est de l’humanité ».  

Il a ensuite révélé plus de détails sur son enfance lors d’une interview accordée à la BBC lundi.

Il a révélé que sa mère, Mélanie, avait parlé aux Red Devils de leur situation familiale et le club l’a accepté à 11 ans plutôt qu’à 12 ans.

Marcus Rashford révèle comment il a été admis à l'académie de Man. United malgré sa pauvreté

“Ma mère était monoparentale, elle avait cinq enfants vivant tous dans la même maison. J’ai intégré l’académie à 11 ans, et pourtant on est censés commencer à 12 ans », a-t-il dit.

 « Cela vous donne essentiellement un logement plus proche des installations de formation et d’une nouvelle école et elle a travaillé si dur pour le faire avancer car elle savait que c’était une étape que je devais franchir.”

 « Je devais manger la bonne nourriture pendant que je grandissais, je devais être proche de mes coéquipiers, de ma nouvelle école et de mes nouveaux amis d’école. Elle a pris cette décision quand j’avais 11 ans et United l’a permis.

 « C’est la raison pour laquelle j’ai fini par aller plus jeune que les autres, c’était pour aider ma mère dans sa situation et aussi pour me sortir de la situation dans laquelle nous nous trouvions. Il y a donc toujours un gros sacrifice à faire au plus haut niveau et c’est celui que nous devions faire. « 

Publicité 2

 « Ma maman, elle a fait de son mieux, nous allions dans un magasin appelé Pound World et tout coûtait moins d’une livre« , a-t-il ajouté. « Nous programmions la semaine, nous recevions sept yaourts et vous pouviez avoir un yaourt par jour et ainsi de suite. Elle faisait de son mieux dans les circonstances.

 « Il y a des familles, comme la mienne, qui ont quatre ou cinq enfants et il est littéralement impossible pour elle de prendre le contrôle de la situation.

 « Tout cela se passe à un moment où les enfants devraient se concentrer sur le travail scolaire et des trucs comme ça ”

Boris Johnson a fini par céder. Le Premier ministre britannique, qui faisait face depuis le début de la semaine à une pression croissante pour prolonger pendant l’été les repas gratuits pour les enfants défavorisés, suite à la campagne menée par le joueur de Manchester United Marcus Rashford, a annoncé mardi en début d’après-midi qu’il allait prolonger ce dispositif.

« Je ne sais même pas quoi dire. Rendez-vous compte de ce que l’on peut faire tous ensemble. ÇA, c’est l’Angleterre en 2020 », a réagi Rashford sur son compte Twitter.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page