Divers

Inde: deux médecins virés après qu’un bébé déclaré « mort » se réveille lors des funérailles

Un hôpital indien a renvoyé deux de ses médecins après qu’un bébé qui avait été déclaré mort se réveille alors que sa famille s’apprêtait à l’enterrer.

L’affaire a suscité l’indignation à travers le pays. Le ministre de la santé a menacé d’annuler l’autorisation d’exercer de l’hôpital.

Max Healthcare à New Delhi a publié une déclaration selon laquelle « l’incident malheureux » s’est produit jeudi après un accouchement prématuré de jumeaux. Le deuxième enfant était mort-né, le premier a été déclaré mort peu de temps après.

Les bébés ont été placés dans des sacs plastiques, et la famille se rendait au crématorium lorsqu’ils ont constaté des mouvements. Ils ont ouvert le sac et l’enfant s’était réveillé.

Le bébé a été placé sous assistance respiratoire, a précisé l’hôpital.

« Nous sommes surpris et préoccupés par cet incident rare », a déclaré l’hôpital. « Nous sommes en contact permanent avec les parents et nous apportons tout le soutien nécessaire ».

Confirmant l’incident, le père de l’enfant, Ashish, a déclaré que les médecins lui avaient dit mercredi que sa femme, Varsha, devait subir une opération urgente. Les médecins ont même demandé plus d’argent pour augmenter les chances de garder les bébés et leur maman en vie.

L’Association médicale indienne s’est prononcée sur l’affaire, invitant les médecins à être plus prudents et vigilants dans le travail.

C’est le deuxième cas de négligence enregistré en Inde au cours des derniers mois.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!