À la UneSport

Mercato/Un dieu hollandais prend sa retraite

Clap de fin pour Arjen Robben ! L’homme de 37 ans met définitivement fin à une longue carrière prolifique sur les pelouses d’Europe.

Le divin chauve n’est plus joueur de football. Il a annoncé officiellement la fin de sa carrière professionnelle. Il avait informé qu’il arrêtait le football et finalement, il est revenu sur ses propos en faisant une dernière pige au sein de son club formateur Groningue.

Publicité

Durant son parcours professionnel, l’international a connu des gloires multiples. Passé notamment par Chelsea et le Real Madrid, il a glané de nombreux avec le Bayern Munich. Il a soulevé la Ligue des Champions et a été champion à 8 reprises sous le maillot bavarois. En Bundesliga, il a marqué les esprits avec sa complicité avec Frank Ribéry.

Avec la sélection néerlandaise, Robben a disputé 96 matchs en marquant 37 buts. Il a participé à la demi-finale de l’Euro 2004 et a contribué à deux campagnes de Coupe du Monde. Il a été finaliste en 2010 contre Espagne victorieuse et a fini troisième en 2014.

Robben en six points

Mercato/Un dieu hollandais prend sa retraite

Ses débuts au FC Groningue

Le 3 décembre 2000, Arjen Robben dispute son premier match avec son club formateur face au RKC Waalwijk. Il rentre à la 9e minute de jeu suite à la blessure de l’un de ses coéquipiers. Par la suite, il figure régulièrement dans le groupe professionnel avec lequel il jouera 52 matches pour 12 buts en deux saisons.

L’étape PSV Eindhoven

Deux saisons puis s’en va. Arjen Robben est repéré par l’un des plus grands clubs du pays: le PSV Eindhoven. Acheté pour 4,3 millions d’euros, il va rapidement conquérir le coeur des supporters du club néerlandais. Dès sa première saison, il dispute 33 matches toutes compétitions confondues avec à la clé 13 buts et 8 passes décisives. Sa seconde saison est légèrement moins bonne, mais le Batave performe. Des prestations de haut niveau qui séduisent Chelsea, qui l’engagera à l’été 2004.

La saison 2009-2010

La saison 2009-2010 est l’une des meilleures de sa carrière sur le plan individuel, avec 27 buts et 7 passes décisives toutes compétitions confondues. En club comme en sélection. Sur le plan collectif, cet exercice a été abouti malgré la perte des deux clubs grands trophées : la Ligue des champions et la Coupe du monde. En effet, Arjen Robben a échoué en finale de ces eux compétitions la même année. Une malchance, mais qui sera un déclic pour la suite de sa carrière.

Publicité 2

Le penalty manqué en finale de C1

En 2012, le Bayern Munich et Arjen Robben retournent en finale de Ligue des champions. Mais cette fois, c’est contre son ancien club Chelsea. Lors des prolongations, l’attaquant des Blues Didier Drogba provoque un penalty. C’est l’ancien n°10 bavarois qui se charge de tirer le penalty. Malheureusement pour lui, ce ballon ne finit pas au fond des filets. Un moment qui abat Robben, mais ne le tue pas. Résultat, les Londoniens sont poussés jusqu’aux tirs au but, où il remporteront le match.

Héros de Wembley

Le 25 mai 2013, alors qu’il évolue au Bayern, Arjen Robben remporte enfin sa première et seule Ligue des champions. Face au Borussia Dortmund, il inscrit le but de la victoire en fin de match sur un service de Franck Ribéry (2-1). Pas titulaire lors du début de saison 2012-2013, l’attaquant néerlandais devient finalement un élément majeur du succès bavarois dans la quête à la C1.

Un Mondial 2014 de feu

Alors oui, les Pays-Bas s’arrêtent en demi-finales de la Coupe du monde 2014 au Brésil, mais les partenaires de l’ailier supersonique ont réalisé une compétition de grande classe en atteignant les demi-finales (match perdu aux tirs au but face à l’Argentine). Dans cette Coupe du monde, le génial gaucher a marqué les esprits. Surtout lors de l’entrée en lice des Néerlandais face à l’Espagne. Ce match était très attendu car c’était un remake de la finale de 2010. Les hommes de Louis van Gaal avaient à coeur de prendre leur revanche sur la Roja. Vainqueur sur le score de 5 buts à 1, les Pays-Bas ont atomisé les champions en titre. Un match où Arjen Robben a humilié ses adversaires en inscrivant un doublé et en multipliant les gestes déroutants.

Des statistiques impressionnantes

  • 710 Matches; 
  • 246 buts;
  • 30 titres;
  • 200 passes décisives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page