Divers

Messieurs, 5 raisons de comprendre qu’il n’y a pas que le s3xe dans la vie

Certains hommes sont étouffants car, ils ne sont intéressés que par le sexe. Quand ils rencontrent une femme, ils oublient toutes leurs bonnes manières et commencent à fantasmer sur elle. Voici 5 raisons de ne pas passer votre temps à penser qu’au sexe.

1- Quand une femme cherche un travail c’est pour subvenir à ses besoins.

Plusieurs chefs d’entreprise ont sexualisé leurs offres d’emploi avec des critères prédéfinis. Ils veulent des femmes grandes, belles pour appâter la clientèle alors que d’autres pourraient avoir de meilleures compétences pour le même poste.

Publicité

2- Les menaces

Il y a également des patrons qui exigent d’avoir des relations s3xuelles avec leurs employées pour qu’elles puissent garder leurs postes. Si elles refusent, elles risquent de se faire renvoyer. Certaines femmes se plient aux exigences de leurs employeurs par peur de se retrouver au chômage.

Messieurs, 5 raisons de comprendre qu'il n'y a pas que le s3xe dans la vie

 

3- Vos femmes, vos filles ou vos sœurs

Il y a également des femmes mariées qui subissent la pression de leurs chefs et deviennent ainsi infidèles. Imaginez chers hommes si c’était vos femmes ou vos sœurs qui devaient subir de telles humiliations. Oui c’est leur choix mais c’est encore vous qui leur imposez ce choix. Vous n’arrivez pas à maîtriser vos envies s3xuelles. En outre, vous mélangez travail et plaisir.

4- Vous passez pour des obsédés.

Ils y a ceux qui se permettent d’agresser s3xuellement des femmes dans les rues. Ils se cachent dans les véhicules de transport en commun et se frottent aux passagères.

Publicité 2

Messieurs, 5 raisons de comprendre qu'il n'y a pas que le s3xe dans la vie

5- Le respect

Vous ne devez pas harceler une femme s3xuellement. C’est un manque de respect. Si vous voulez une copine, il y a plusieurs manières de la draguer ou de la séduire mais, si vous forcez une fille ou vous l’obligez par des menaces à avoir des rapports s3xuels avec vous, c’est un viol déguisé.

Tags

Adjoba Koto

Hello, je suis Adjoba Koto, j'adore l'Afrique, la culture africaine, lire, écrire, danser, cuisiner. Je suis une grande passionnée du monde digital. Merci à tous pour vos messages. +225 89686134 akoto@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer