Côte d'IvoireSociété

Abidjan: des microbes attaquent un lycée. Plusieurs blessés…

Le Lycée Moderne d’Abobo, commune située au nord d’Abidjan, a été l ‘objet, d’une attaque, qui a fait de nombreux blessés parmi les élèves. Les cours ont été arrêtés. Élèves et enseignants ont regagné leur domicile respectif.

D’après des élèves rencontrés, les agresseurs ont fait leur apparition, mercredi dernier, aux alentours de midi, alors même que les élèves se trouvaient dans les salles de classe. En nombre impressionnant, ils ont commencé à attaquer des élèves encore au cours, leur arrachant téléphones, argents et autres objets de valeurs. Alertés, les autres élèves, et le personnel enseignant ont tout abandonné pour s’enfuir, dans une débandade totale.

Publicité

“ils sont rentrés dans les classes, armés de machettes, et de gourdins, et arrachaient tout sur ceux qu’il rencontraient” nous relate Brou Ange Marie, en classe de seconde C, dans ladite école, le visage encore apeuré. La jeune élève d’ajouter,” beaucoup d’élèves ont été blessés en tentant d’échapper aux microbes. C’est ainsi que je me suis blessée au tibia (…), (elle nous montre sa blessure), mais je ne peux vous expliquer comment cela est arrivé, tant le cafouillage était énorme”

Mais comment ont-ils pu avoir accès à l’établissement, vu qu’un contrôle est effectué à l’entrée? Notre interlocutrice répond: “ils étaient habillés en chemises et pantalon de couleur Kaki (ndlr, tenue d’école, portée par les élèves de sexe masculin)”. “On ne sait pas actuellement d’où ils sont venus, et comment ont-ils pu avoir accès à l’école, avant d’arriver dans les salles de classe”, ajoute pour sa part, Doumbia mamadou, étudiant, venu chercher sa petite sœur, au moment des faits.

Suite à ces événements, l’école s’est vidée, sans même qu’un mot d’ordre n’ait été donné.

Le lycée moderne d’Abobo est régulièrement la cible d’attaques de la part des “microbes”. Ce groupe de jeunes délinquants armés, apparus dans la capitale économique ivoirienne, au lendemain de la crise qui a suivi le deuxième tour des élections présidentielles de 2010, entre Laurent Gbagbo, et Alassane Ouattara, l’actuel chef de l’Etat.

Publicité 2

L’on se souvient, il y a quelques mois, le gardien de ce lycée avait été égorgé par des inconnus. L’affaire avait fait grand bruit sur les réseaux sociaux, et dans plusieurs journaux du pays.

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page