Afrique

Rwanda: Ce milliardaire rwandais préfère investir dans d’autres pays sauf le sien. Les raisons

Tribert Ayabatwa Rujugiro, est un milliardaire rwandais qui n’aime pas investir son argent au Rwanda. Il préfère le faire dans d’autres pays.

Il vient encore d’annoncer qu’il investira 20 millions de dollars en Ouganda en vue de développer une région affectée par un conflit meurtrier. Les informations font état de ce que, la région a été durement affectée par la guerre menée par la rébellion de la LRA.

Publicité

Le milliardaire investira dans deux domaines: nouvelle usine de fabrication de tabac et dans un programme agro-forestier pour la région d’Aroua, dans le nord du pays. Cette partie de l’Ouganda est, selon le milliardaire, le grenier de l’Ouganda et on y trouve une main d’œuvre très disponible mais sans emploi. En investissant à Aroua, Tribert Ayabatwa Rujugiro espère influer de l’argent et développer l’agriculture dans cette région touristique.

Son refus de ne plus investir dans son pays s’explique par le fait que, les autorités actuelles lui ont retiré sa nationalité et ses biens. “Le gouvernement rwandais a nationalisé mes biens et m’a déchu de ma nationalité. Je ne peux pas investir au Rwanda”, avait expliqué le milliardaire à nos confrères de BBC.

Le richissime homme d’affaires ,M. Rujugiro a investi dans plusieurs pays d’Afrique:  l’Angola, le Burundi, l’Afrique du Sud, le Kenya et le Nigeria.

Rappelons que, le rwandais Tribert Rujugiro Ayabatwa, a bâti un groupe panafricain présent dans 27 pays. Il est le leader dans l’industrie du tabac. Il est à la tête d’une fortune personnelle de 200 millions de dollars. PTG, le nom de sa société réalise 250 millions de dollars de revenus par an et emploi plus de 10 000 personnes. Plus de 15 000 familles travaillent pour lui dans le champ de tabac

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer