À la UneCôte d'IvoirePolitique

Mission ONU, UA, CEDEAO : Ouattara remporte une bataille diplomatique

Au terme de sa mission tripartite, l’ONU, l’Union Africaine et la CEDEAO ont laissé les parties ivoiriennes dos à dos dans leurs divergences sur la question de la présidentielle d’octobre 2020. Pire, le parti au pouvoir peut se féliciter du fait que sa position sur l’organisation de l’élection le 31 octobre a été en quelque sorte entérinée par la mission. Une victoire diplomatique.

La mission de diplomatie préventive de l’Organisation des Nations Unies, de l’Union Africaine et de la CEDEAO n’est pas parvenue à trouver un consensus entre les lignes défendues par le pouvoir RHDP et son opposition. Après avoir rencontré pendant trois jours, la quasi-totalité des acteurs, la mission tripartite n’a ni obtenu une renonciation du président Ouattara à un troisième mandat ni obtenu de l’opposition des concessions.

Publicité

Face à ce constat d’échec, le langage diplomatique a pris toute sa dimension. Et à ce jeu, le régime Ouattara peut se frotter les mains: sa ligne défendue a prévalu dans le communiqué final de la mission tripartite. Au risque de raidir encore la posture de l’opposition et accentuer davantage les tensions préélectorales. C’est à n’en point douter une véritable victoire diplomatique.

Ainsi, alors que la finalité de sa mission visait entre autres de permettre que les différents acteurs “s’accordent sur des engagements consensuels pour une élection présidentielle inclusive, transparente et paisible”, la Mission ne fait guère cas d’un quelconque engagement commun pris ensemble par le pouvoir et l’opposition.

Se disant préoccupée par “l’absence de confiance entre les différents acteurs politiques”, la mission qui n’a obtenu aucun consensus va déployer “des observateurs électoraux de la CEDEAO et de l’Union Africaine dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 afin de contribuer à sa crédibilité”. C’est un camouflet pour l’opposition qui dénonce depuis la sincérité du scrutin présidentiel en l’état actuel.

Publicité 2

L’opposition qui maintient qu’il ne peut y avoir une élection présidentielle crédible le 31 octobre sans le retrait de la candidature de Ouattara et des discussions sur la Commission Electorale et le Conseil Constitutionnel est face à ses responsabilités. Le ton des discours de son rassemblement du 10 octobre devrait être des plus corsés…

Articles similaires

Un commentaire

  1. Témoignage: je me nomme Myriam, je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d’une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il m’a même dit en face qu’il ne veut plus de moi qu’il ne m’aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j’ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j’ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m’a donné le contact d’un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c’est lui qui m’a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 3 jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il €xiste encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact :
    Tél (whasapp/Imo) :002-2966-547-777
    Voici son site : maraboutvoyantretouraffectif.simplesite.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page