NBA: Magic Johnson n’est plus le président des Lakers

0

Le légendaire Magic Johnson a annoncé mardi à la surprise générale qu’il quittait son poste de président des Los Angeles Lakers qu’il occupait depuis février 2017.

«J’ai décidé aujourd’hui de quitter mon poste de président», a déclaré Johnson lors d’une conférence de presse, avant le coup d’envoi du dernier match de la saison des Lakers.

Publicité

«J’aime ma liberté, j’ai une vie magnifique en dehors du basket et je suis très content de retourner à cette vie», a ajouté le quintuple champion NBA.

Johnson , qui a été président il y a un peu plus de deux ans, a déclaré:

«Je veux redevenir ce que j’étais avant d’occuper ce poste. Nous sommes à mi-chemin et LeBron arrive (l’été dernier). Je pense que cet été, avec l’arrivée de cette autre star, quelle que soit la personne qui le fera entrer, je pense que cette équipe sera vraiment en mesure de disputer un championnat avec la croissance des jeunes joueurs. ”

Johnson, 59 ans, a aussi laissé entendre qu’il était en désaccord avec les autres dirigeants des Lakers sur l’avenir de l’entraîneur Luke Walton, en sursis à l’issue d’une saison décevante pour la franchise californienne malgré l’arrivée de la superstar LeBron James.

Parmi les éléments les plus troublants figure le fait que Magic a confirmé ne pas avoir informé Jeanie Buss, la propriétaire, celle qui l’avait mis en poste voilà vingt-six mois. « Je ne pouvais pas supporter de le lui dire, elle est comme une soeur pour moi. Elle ne sait pas que je suis ici parce que si j’avais dû le faire, j’aurais été en larmes comme un enfant devant elle, comme je suis à deux doigts de l’être maintenant », a-t-il notamment déclaré avant d’ajouter : « C’est la bonne chose à faire. »

Publicité


Les raisons de ce départ soudain ? « Je suis quelqu’un de libre, a-t-il souligné. Là, j’ai été menotté et je n’aime pas ça. » Cela fait référence aux nombreuses règles qui entourent un membre de la direction d’une franchise. Il a visiblement été marqué par les deux amendes (50 000 et 500 000 dollars) pour « tampering » (le fait de parler de ou de s’adresser à un joueur sous contrat avec une autre équipe) suite à des déclarations sur Giannis Antetokounmpo et Paul George.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X