À la UneAfrique
A la Une

Niger : Mahamadou Issoufou remporte un prix important et recevra 5 millions de dollars

Mahamadou Issoufou, qui quitte ses fonctions de président du Niger enclin aux coups d’État après deux mandats, a remporté lundi le premier prix africain pour le leadership.

Il a reçu le prix Mo Ibrahim 2020 pour avoir fait face à des «défis apparemment insurmontables», allant de la pauvreté profonde au djihadisme et à la désertification.

Malgré ces problèmes persistants, «Issoufou a conduit son peuple sur la voie du progrès», a déclaré dans un communiqué le président du comité des récompenses, Festus Mogae, qui est également un ancien président du Botswana.

Publicité

«Aujourd’hui, le nombre de Nigériens vivant en dessous du seuil de pauvreté est tombé à 40 pour cent, contre 48 pour cent il y a dix ans», indique le communiqué.

«Bien que des défis demeurent, Issoufou a tenu ses promesses au peuple nigérien et a ouvert la voie à un avenir meilleur.»

Sa décision de rendre le pouvoir après deux mandats a permis au Niger d’avoir la première transition démocratique entre les élus depuis son indépendance il y a plus de 60 ans.

Le transfert a été contrasté avec celui d’autres pays d’ Afrique de l’ Ouest , où les présidents ont supervisé des changements constitutionnels leur permettant de prolonger leur mandat – souvent au prix de violentes manifestations.

Le successeur d’Issoufou et bras droit, Mohamed Bazoum, a remporté le deuxième tour le mois dernier, bien que les résultats aient été contestés par l’opposition et que les violences dans la capitale Niamey ont fait deux morts.

Le Prix Ibrahim pour la réalisation du leadership africain est basé sur les principes d’un gouvernement sain, du respect des limites de mandats et d’élections démocratiques.

Il est décerné par une fondation créée par le magnat des télécoms anglo-soudanais Mo Ibrahim depuis 2007.

Issoufou est le sixième récipiendaire – le prix n’a pas été décerné depuis quelques années faute de lauréat approprié.

Publicité 2

Parmi les anciens lauréats figurent l’ancien président libérien Ellen Johnson Sirleaf et le combattant sud-africain de l’apartheid et l’ancien président Nelson Mandela, tous deux lauréats du prix Nobel de la paix.

Les gagnants reçoivent 5 millions de dollars répartis sur 10 ans, puis une dotation à vie de 200 000 dollars pour le reste de leur vie.

Dans une déclaration sur Twitter, Issoufou a remercié la Fondation Mo Ibrahim, et a déclaré qu’il considérait le prix comme un «encouragement à continuer à penser et à agir pour promouvoir les valeurs démocratiques et la bonne gouvernance, non seulement au Niger mais aussi en Afrique et dans le monde».

Le Niger est le pays le plus pauvre du monde, selon la référence de l’ONU en matière de développement humain, et est aux prises avec une croissance démographique en flèche.

Il combat également deux insurrections djihadistes qui ont forcé des centaines de milliers de personnes à fuir leurs maisons.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page