AfriqueModeNigeria

Nigeria: La mode africaine exposée à la Lagos fashion week

La Lagos Fashion Week, un événement qui n’est plus à présenter, est depuis 7 ans maintenant, le rendez-vous incontournable de la mode africaine. Amoureux de mode, créateurs, stylistes, journalistes, tous présents pour célébrer la beauté africaine.

L’un des événements les plus importants dans l’agenda de la mode internationale, surtout africaine est la Lagos Fashion Week. Cela fait sept ans que cet événement réunissant tous les acteurs de la mode africaine, expose la beauté du continent.

Publicité

Au total, 49 créateurs de mode se sont succédé sur le tapis pour exposer leurs créations, parmi lesquels, Amede Nzeribe. « J’ai présenté ma collection printemps/été 2018, dit-elle. Cette collection est en fait pour la femme qui veut recevoir des compliments. C’est plein de couleurs, vif et facile à porter ».

Créateurs, spectateurs et sponsors présents lors de la Fashion Week de Lagos s’accordent pendant une semaine pour défendre l’Afrique, comme le futur de la mode mondiale. Le public présent a énormément apprécié les efforts consentis par les organisateurs, même si des améliorations restent à faire pour que la Lagos Fashion Week s’impose à l’international

« Personne ne vient paresser ». « Ils sont tous prêts, prêts à tuer, prêts à impressionner et prêts à vous laisser une empreinte dans votre esprit. La semaine de la mode de Lagos est quelque chose à ne pas rater », s’enthousiasme Temilade, un spectateur rencontré après un défilé.

La Lagos Fashion Week se tient chaque année à la fin octobre, et se propose d’exposer la richesse vestimentaire des Africains. Et c’est là son principal défi : une grande partie des collections présentées, et même le découpage des saisons, en printemps/été par exemple, dénotent d’une tendance à reproduire les canons de la mode occidentale.

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page