AfriqueNigeria
A la Une

Nigeria: une prophétesse qui pile les enfants vivants dans un mortier arrêtée (Vidéo)

Des enfants battus ont été sauvés d’une maison remplie de fétiches où ils étaient enfermés et maltraités par des femmes ritualistes présumées qui possèdent un ministère. Deux femmes qui les retenaient en otages ont été arrêtées dans l’État d’Anambra, au Nigeria.

Selon la police de l’État d’Anambra, les femmes identifiées sont Rejoice Raymond, 39 ans, et Chidi Felicia Nwafor, 80 ans, et elles ont été arrêtées par des agents de police rattachés au poste de police 3-3 Nkwelle.

Publicité

À la suite de plusieurs informations reçues, le vendredi 19 février, la police a pris d’assaut l’habitation, où ils ont trouvé trois enfants enfermés dans une pièce. Les enfants – 2 garçons et une fille – étaient gravement blessés et avaient l’air mal nourris. Ils avaient des os brisés et baignaient dans leur sang. La pièce entière avait des taches de sang à côté de fétiches, y compris un mortier et de multiples pilons, des cannes tachées de sang, de la concoction et plus encore.

Dans la pièce, on a également trouvé un seau où les enfants étaient obligés de faire caca car ils n’étaient pas autorisés à sortir de la pièce. Les enfants, dont les parents ne sont pas connus, étaient trop abattus pour parler. Ils étaient à peine conscients et semblaient en état de choc.

Selon la police de l’État d’Anambra, les femmes «les ont soumis à des tortures physiques et émotionnelles sans les nourrir et les ont infligés plusieurs blessures sur leur corps, les laissant inconscients».

Certaines sources affirment que les femmes possèdent un ministère d’église mais se livrent également au fétichisme, notamment en pilant des enfants au mortier.

Les enfants ont été transportés d’urgence à l’hôpital où ils sont actuellement soignés. En conséquence, le commissaire de police CP lundi Bala Kuryas, fsi a ordonné une enquête discrète sur les circonstances entourant l’affaire à l’issue de laquelle les suspectes seraient traduites en justice.

Publicité 2

L’année dernière, Une enquête de la BBC Africa Eye a mis à nu un commerce clandestin de vol et de trafic d’enfants dans l’axe Kayole de Nairobi, la capitale du Kenya.

Au fil des ans, les mères kényanes se sont plaintes amèrement de la disparition de leurs enfants, principalement des tout-petits.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page