À la UneFootballSport
A la Une

« N’importe quoi » : Samuel Eto’o s’en prend à France Football

Samuel Eto’o s’en est pris à France Football après que le magazine l’a nommé dans la catégorie attaquant droit pour intégrer le onze de légende du « Ballon d’or Dream Team. »

France Football a dévoilé hier la liste des attaquants nommés pour constituer le onze de légende du « Ballon d’or Dream Team ». Trente joueurs ont été retenus, mais seulement trois pourront figurer dans cette équipe alignée en 3-4-3. Et Samuel Eto’o  ne sera pas complètement satisfait d’en faire partie s’il devait être choisi.

Publicité

La star camerounaise n’apprécie pas le fait qu’il a été choisi parmi les attaquants droits, et pas les attaquants de pointe. Il aurait bataillé avec des légendes comme Ronaldo, Romario, Gerd Müller ou George Weah.

Eto’o a eu une carrière impressionnante à l’Inter, au Barcelone, à Chelsea et à Majorque, tout en s’imposant comme le meilleur buteur de l’histoire du Cameroun et le troisième joueur le plus sélectionné avec 56 buts en 118 matchs.

Il a remporté trois Liga et deux Ligues des champions avec le FC Barcelone, avant d’ajouter la Serie A et un autre titre de Ligue des champions avec l’Inter. Au total, Eto’o a marqué 371 buts en 764 matches en club.

En conséquence, l’ancien attaquant de 39 s’est senti méprisé par le Magazine France Football.

Merci, mais j’ai joué 1,2 saison sur la droite (pourtant j’ai 25ans de carrière comme avant-centre)

Le manque de Respect. @francefootball N’IMPORTE QUOI! », a-t-il tweeté.

Le « Ballon d’or Dream Team » sera connu en décembre après le vote de 170 journalistes.

Crédit photo : howafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page