Cameroun

Cameroun: Obsèques de Mgr Bala, l’évèque célébrant fait des révélations

La levée du corps de Monseigneur Jean Marie Benoit Bala s’est déroulée mercredi à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. Comme l’indiquait le programme, la dépouille du prélat a été ensuite transportée à la cathédrale de Yaoundé pour une messe de requiem.  Une cathédrale qui avait déjà été prise d’assaut depuis les premières heures de la matinée par des milliers de fidèles.

A cette messe, le représentant du chef de l’Etat en la personne de Laurent Essoh, le ministre de la justice et du garde des Sceaux, ainsi qu’un parterre de membres du gouvernement étaient présents. L’épiscopat du Cameroun était au grand complet avec des centaines de prêtres à ses côtés.

Publicité

“Mgr Bala était un excellent nageur, plusieurs fois, nous sommes allés passer des week-end à Grand Batanga (…)

Dans son homélie, monseigneur Joseph Akonga a dénoncé « les forces obscures qui combattent l’Eglise ». « Qui sont-ils ces suppôts de Satan qui tuent les prêtres dans ce pays ? », s’est-il interrogé sous un tonnerre d’applaudissements. Une allusion qui laissait déjà voir le rejet de la thèse de noyade de monseigneur Bala,

Racontant quelques anecdotes, monseigneur Joseph Akonga a indiqué que Mgr Bala était un « excellent nageur, plusieurs fois, nous sommes allés passer des week-ends à Grand Batanga chez les pères Palotins. Et pendant que vous vous démeniez encore à la plage, Jean Marie vous faisait des signes à des centaines de mètres déjà au milieu de la mer ».

Publicité 2

« Jean Marie, ne pouvait pas se noyer. Non ! La vie est sacrée, il ne nous appartient pas d’y toucher », va-t-il poursuivre. Selon  Mgr Akonga Essomba Joseph, l’église catholique romaine du Cameroun est attaquée de l’intérieur par des « faux frères ».
« Certains faux membres de cette église, innombrables bienfaiteurs et sympathisants qui veulent la détruire de l’intérieur. Nous avons beaucoup de faux frères ».

«Je suis obligé, à la fin de mon homélie, de me poser la question suivante : Qui tue les prêtres de ce pays ? Je m’adresse à ceux-là qui, tapis dans l’ombre, veulent toujours faire du mal… En quoi l’Eglise catholique vous gêne-t-elle ?»
A la fin de la célébration, le corps a aussitôt pris la route de Bafia, ville située à près de 150 km de Yaoundé. C’est dans le diocèse de cette ville qu’officiait Mgr Bala. Il y sera inhumé ce jeudi dans une cérémonie qui s’annonce, elle aussi, forte en émotions.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer