Monde

ONUSIDA : 1,8 millions de personnes infectées dans le monde – Chiffres clés

Selon le dernier rapport de l’ONUSIDA, la lutte contre le SIDA dans le monde a connu des progrès notables. Le nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH a diminué considérablement depuis quelques années, passant de 2,1 millions en 2015 à 1,8 millions en 2016.

Ce chiffre est tout de même l’équivalent d’une nouvelle contamination toutes les 17 secondes en moyenne.

Si « La balance a enfin penché », certaines régions du monde doivent encore faire des efforts pour contrôler l’épidémie.

Publicité

Depuis le début de l’épidémie en 1981, 35 millions de personnes sont mortes du VIH, l’équivalent de la population du Canada.

Pour la première fois depuis cette date, plus de la moitié des séropositifs ont accès au traitement antiviral et le nombre de décès liés au sida a été quasiment divisé par deux en l’espace d’une dizaine d’années.

C’est particulièrement le cas en Europe de l’Est et en Asie centrale, où l’épidémie continue de progresser de façon alarmante avec 60% de nouvelles infections, principalement en Russie, en Albanie et en Arménie.

Si la situation en Afrique s’améliore, elle diffère selon les régions.

L’Afrique australe et de l’Est où vivent plus de la moitié des personnes séropositives est la région qui a enregistré le plus de progrès dans le monde, observant un recul des nouvelles infections de 29 %, et une diminution de 42% des décès liés au sida.

Pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale en revanche, la diminution des décès par le sida est moitié moindre et 35% seulement des séropositifs disposent d’un accès aux antirétroviraux.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer