AfriqueSociété
A la Une

Ouganda: les citoyens invitent le gouvernement à rebaptiser les monuments portant les noms de maîtres coloniaux

Dans une récente pétition signée par plusieurs citoyens ougandais et présentée au Parlement, ils demandent au nouveau gouvernement de renommer les rues et autres grands édifices portant les noms des colonialistes.

Ces citoyens sont bouleversés par le fait que, plusieurs années après l’indépendance, les principales rues et monuments du pays portent encore le nom de personnes qui ont perpétué les programmes coloniaux en Ouganda, en particulier à Kampala.

Publicité

La pétition a été présentée au Président du Parlement par Apollo Makubuya, un avocat de renom, le juge James Ogoola, et le député Busiro East. Ils demandent aux législateurs de «décoloniser et renommer» ces structures.

Ils ont en outre ajouté que la suppression de ces inscriptions “minimisera la suprématie coloniale et guérira l’humiliation et la brutalisation des Ougandais” et respectera également les droits et libertés fondamentaux des Ougandais car il serait respectueux de ceux qui se sont battus pour l’indépendance du pays dans les  Années 60.

Le maire de Kampala, Erias Lukwago, est d’accord avec la position de la coalition mais affirme : « il y a des noms qui peuvent être laissés […] reflétant notre histoire parce que le colonialisme fait de toute façon partie de notre héritage. Mais il s’agit de retirer de nos rues les noms des dictateurs et des personnes qui ont commis des crimes contre l’humanité.»

Cet appel à la décolonisation ne se limite pas à l’Ouganda seul en Afrique. Les Soudanais demandent également le changement de nom d’une rue plus proche de l’ambassade britannique appelée Khartoum Street, qui porte le nom d’Al-Zubayr Rahma Mansur, un marchand d’esclaves du XIXe siècle.

Publicité 2

Toutes ces demandes font suite à l’explosion récente d’une série de manifestations aux États-Unis d’Amérique et dans d’autres parties du monde à la suite du meurtre de George Floyd. Un incident qui a entraîné la suppression de nombreux symboles du colonialisme.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer