Divers

Pakistan : Un homme pend sa femme séropositive après une épidémie de VIH

Un homme a pendu son épouse séropositive mercredi dans une région sud du Pakistan, où des centaines de personnes ont été testées positives au virus ces dernières semaines, provoquant la panique et mettant en lumière les normes de santé publique déplorables du pays.

Selon la police, le meurtre a eu lieu à Shikapur dans la province du Sindh au Pakistan, où des milliers de personnes ont été testées au cours du mois dernier.

Publicité

La victime, une mère de quatre enfants de 32 ans, a été testée séropositive et son mari l’accusait d’avoir eu une liaison extraconjugale.

« Ce matin, le mari a étranglé la victime avec une corde puis l’a pendue à un arbre à l’extérieur de sa maison », a déclaré à l’AFP Roshan Ali, un policier de Shikarpur, ajoutant que le suspect est actuellement en détention.

Le chef de la police du district de Shikarpur, Sajid Sadozai, a confirmé l’incident, affirmant qu’une enquête sur le meurtre était en cours et que le suspect avait été arrêté pour meurtre.

La colère et la peur ne cessent de grandir dans les villages et banlieues près de Larkana touchés par l’épidémie, une situation qui, selon les autorités, pourrait être liée soit à une négligence grave, soit à une intention malveillante d’un médecin local utilisant des seringues souillées.

Dans la province de Sindh, longtemps caractérisée par la pauvreté et l’analphabétisme, l’accès à l’information sur le VIH et d’autres maladies empêche les larges couches de la population de savoir comment le virus se transmet.

Les responsables de la santé publique affirment que près de 700 personnes, dont beaucoup d’enfants, ont été testées positives ces dernières semaines, les experts mettant en garde contre une augmentation des taux d’infection dans tout le Pakistan en raison de l’utilisation d’équipements insalubres et de mauvaises pratiques courantes, souvent de la part de médecins charlatans.

Le Pakistan a longtemps été considéré comme un pays à faible prévalence du VIH, mais la maladie se répand à un rythme alarmant, en particulier parmi les consommateurs de drogues injectables et les travailleurs du sexe.

Publicité 2

Avec environ 20 000 nouvelles infections à VIH signalées rien qu’en 2017, le Pakistan est actuellement le deuxième pays d’Asie en termes de taux de croissance du VIH, selon l’ONU.

Crédit photo : msn

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer