Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire : pénurie du gaz butane sur le marché

Aujourd’hui, le gaz butane, produit de première nécessité est une denrée rare à Abidjan.

En effet, il est de moins en moins visible sur le marché des communes et quartiers de la capitale économique. Ce qui oblige les consommateurs à parcourir des kilomètres pour s’en approvisionner.

Publicité

‘’ La situation est intenable. On nous dit que le gaz va venir, jamais, on ne voit les camions livreurs. Cela fait deux semaines que ces femmes attendent’’, confesse Charles Kouadio, un revendeur de gaz.

‘’Cinq jours que je parcours les quartiers et sous-quartiers de Yopougon pour acheter une bouteille de gaz en vain’’, déclare une cliente qui cherche à s’en approvisionner.

Il n’est pas rare de voir des jeunes gens et femmes tenant des bouteilles de gaz vides sur la tête arpenter les rues et artères de la commune à la recherche de gaz. Mêmes les stations-service d’ordinaire, fournisseuses de cette énergie paient, également, le lourd tribut de la pénurie.

‘’Nous ne sommes pas approvisionnés en gaz depuis au moins une semaine. Les bouteilles que vous voyez sont des réservations’’, rapporte un gérant d’une station à Adjamé confirmant que ‘’le spectacle des femmes qui parcourent les communes à la recherche de gaz est le même dans le District d’Abidjan’’.

Les livreurs et fournisseurs rejettent la responsabilité aux agents de la PETROCI (Société nationale d’opérations pétrolières de Côte d’Ivoire) qui ont observé début juillet un mouvement de grève.

Interrogé pour en savoir d’avantages sur la situation, un responsable de la PETROCI dément toute accusation.

Un responsable de PETROCI, affirme que ‘’le mouvement d’humeur des agents n’a affecté en rien la distribution du gaz pour qu’on parle de pénurie’’.

Publicité 2


‘’Peu avant la grève en question, un de nos fournisseurs, en l’occurrence Sahara a livré 6513, 581 tonnes de gaz à Abidjan depuis le Havre en France. Et des dispositions ont été prises pour éviter que cette grève ne perturbe notre plan de distribution’’, explique-t-il.

Des propos qui sont loin de convaincre les utilisateurs du gaz butane qui continuent de porter leur croix.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer