À la UneCulture & LoisirsPeople

People/ Voici ce que Apoutchou National répond à Makosso après son direct d’hier

Après le direct de Makosso hier où il indexé Apoutchou National, le jeune blogueur n’est pas resté indifférent. Il a répondu au Général Makosso ce matin 20 octobre 2021, sur sa page Facebook.

Le guide affirme avoir assez demandé pardon, maintenant il a décide de parler haut et fort. « Quelqu’un tu veux frapper, il te demande pardon tu ne veux pas; il envoie des gens pour te demander pardon tu veux pas; il réunit les sages du village pour te demander pardon tu veux pas. Arrivé à un moment donné, il va dire bon d’accord comme tu ne veux pas mon pardon bon ok frappe moi maintenant, ça va finir. C’est aujourd’hui mon tour car je suis fatigué, voilà pourquoi je vais parler fort« , a-t-il affirmé.

Publicité

Le jeune blogueur crie son ras-le-bol : « Je ne veux voir personne m’appeler pour me dire petit prends de la hauteur, Dieu t’a déjà béni. Oui, Dieu m’a béni mais je dois défendre ma cause et mon travail. Donc les Mamans, les Papas de Facebook, vous êtes tous témoins de tout ce qui se dit sur la toile à mon sujet. Donc laissez-moi dans mon combat« , affirme Apoutchou National.

Le Guide répond à Makosso en ces termes: « Makosso, tu ne vas pas vendre les blogueurs et influenceurs africains aux hommes politiques comme tu l’a fait avec certaines brebis égarées de pasteurs de Côte d’Ivoire, ça jamais!
Homme de peu de foi
« , a-t-il déclaré dans son post.

Publicité 2

Le blogueur a indexé certains artistes et influenceurs qui ont partagé le direct de Makosso. Il a, entre autre, parlé de Vitale, Safarel Obiang, Willy Dumbo, EUDOXIE YAO, « Pawa gang » Bravador Creol, Johnny Patcheko etc. Apotchou National affirme que ses personnes ont contribué à sa destruction, mais comme « Dieu est Dieu », le meilleur reste à venir.

Lire aussi: Cardi B : voici pourquoi la rappeuse risque 4 ans de prison

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page