Monde

Australie : plus d’un million de kangourous devraient être tués cette année…La raison !

Face à la prolifération des marsupiaux, le gouvernement australien envisagerait d’en supprimer plus d’un million cette année, au grand dam des associations de défense de l’environnement.

Les kangourous sont-ils une espèce en danger ou bien une menace ? La question agite l’Australie dont l’animal est un des symboles. D’après The Independent, le gouvernement australien aurait donné son accord pour leur abattage massif, soit plus d’un million d’individus pour 2017. Et ce, en vue de protéger la vie sauvage. En effet, ces marsupiaux seraient par endroit trop nombreux et menaceraient l’équilibre de la faune ainsi que les pâturages.

Mais les associations de défense de la nature montent au créneau pour contester cette mesure. Selon elles, ce programme brutal ne prendrait pas en compte certaines réalités, comme l’abattage illégal. En outre, cet éradication pourrait conduire au déclin de l’espèce à moyen terme. “Certes, ils se reproduisent comme des mouches, mais je précise que seuls 40% d’entre eux parviennent à l’âge adulte” explique au quotidien britannique Brad Smith, membre de l’association de préservation de la nature Wildlife Aid.

Les dernières statistiques officielles rappellent pourtant qu’un million et demi de marsupiaux ont déjà été tués en 2015. “Si vous prenez en compte le nombre de kangourous déjà abattus (illégalement) et le nombre de ceux écrasés par des voitures, cela se compte déjà en millions chaque année”, ajoute-il.

Permis d’abattage aux particuliers


Or, le gouvernement délivre déjà des permis d’abattage aux particuliers souhaitant se débarrasser des marsupiaux qui envahissent leurs terrains. Un système hypocrite dont personne ne tient compte selon Brad Smith, qui craint une hécatombe: “Cela se passe rarement comme cela. […] La plupart du temps les fermiers les tuent et donnent leurs carcasses à manger à leurs chiens. C’est illégal mais cela se passe sur les propriétés des fermiers, alors qui le voit ? Vous avez toutes sortes de gens qui sortent de chez eux et tirent jusqu’à en tuer autant qu’ils le peuvent”, déplore-t-il.

Avec M6info

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. je penses que les abattre ne serait pas la solution car de nos jours il ya pas mal de zones où ils sont inexistants mêmes a moindre coût a des parcs nationaux où qui desireraient en négociations avec ceux qui st contre.c’est du moins la solution à moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!