AfriqueBurkina Faso

Burkina Faso: un policer tué par l’amant de sa femme également policier. Explications

Les faits se sont récemment produits à Tenkodogo, une ville située a 185 km, au sud-est de Ouagadougou. Selon les informations, un policier qui servait à Kaya avait décidé d’aller rendre visite à sa bien-aimée épouse, à Tenkodogo. Le voyage s’était bien déroulé et le policier était arrivé à destination autour de 11 heures.

Mais à sa grande surprise, la porte de la chambre de son épouse est fermée. Il a frappé la porte en vain. Personne ne lui ouvrit la porte. Où était sa femme? Une question à laquelle il avait du mal à trouver une réponse. Il décida alors d’espérer un peu en attendant le retour de son épouse. Peine perdue.

Publicité

Selon les sources, “ce n’est qu’à 16 heures, que la porte s’ouvrit et alors, le mari s’introduisit de façon brusque”, rapportent nos confrères de burkinaonline.com.

A peine le policier fit son entrée dans la chambre, que deux coups de feu se font entendre. Constat, un mort et un blessé. L’on apprendra par la suite, que celui qui a rendu l’âme, n’était personne d’autre,  que l’homme de loi venu de Kaya, pour vivre de bons moments avec sa dulcinée. hélas! Il n’en aura pas l’occasion, par la faute de celui qui l’a rendu cocu. L’amant de sa femme était manifestement armé. La femme volage a été aussi blessée par une balle, rapporte notre source. Aux dernières informations, le criminel également du même corps de la police, était toujours en fuite.

La femme blessée, a été transportée à l’hôpital. Sa vie n’est pas en danger. Une enquête est en cours pour retrouver le policer tireur des deux balles.

Les crimes passionnels du genre sont légions. Et dans la plupart des cas, les conséquences qui en découlent sont dramatiques. Mais, comme on le dit souvent, le pot aux roses finit toujours par être découvert. Certainement que si la femme du défunt et son amant avaient imaginé une suite pareille à leur “amour interdit”, ils n’oseraient pas se livrer à cette bassesse, qui a causé la mort à cet agent de Police.

Publicité 2

Yao Junior L

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page