Sport
A la Une

Mario Balotelli : le gros dérapage raciste du président de Brescia sur l’attaquant

Massimo Cellino, président du club de football italien, Brescia, a fait une remarque raciste à propos de l’attaquant de son propre club, Mario Balotelli.

Cela intervient quelques jours après que l’ancien attaquant de Manchester City et Liverpool ait été la cible de chants racistes lors d’un match à Hellas Verona. L’incident a forcé le joueur de 29 ans à tirer le ballon avec force dans la foule et a même menacé de quitter le terrain.

Publicité

Invité à commenter l’échec de Mario Balotelli dans son club, le dirigeant a tenu des propos racistes ignobles contre son joueur. “Qu’est-ce que je peux vous dire sur Mario Balotelli? Qu’il est noir et qu’il travaille pour éclaircir mais c’est difficile…” S’agit-il d’un dérapage ignoble ouvertement raciste ou simplement une manière d’ironiser sur le traitement reçu par l’attaquant en raison de la couleur de sa peau depuis son arrivée au club l’été dernier?

 Brescia a rapidement publié une déclaration dans laquelle il affirmait que son président ne faisait que plaisanter.

“Eu égard aux propos tenus cet après-midi par le président Massimo Cellino sur notre joueur Mario Balotelli, le Brescia Calcio précise évidemment qu’il s’agit d’une blague basée sur le paradoxe, et clairement mal interprétée, prononcée dans le but de dédramatiser une exposition médiatique excessive et avec l’intention de protéger le joueur lui-même”.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer