Côte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire: Le président Ouattara appelle Mugabe à céder le pouvoir

” Vu son âge, nous croyons qu’ il est temps que le président Mugabe cède sa place à une nouvelle génération”, c’est en substance ce qu’a déclaré Alassane Ouattara, le président Ivoirien, lors de l’ouverture du 4è salon international de l’agriculture et des ressources animales qui se tient à Abidjan du 17 au 26 novembre 2017.

Ouvrant le quatrième salon international de l’agriculture et des ressources animales, le président ivoirien, Alassane Ouattara a ouvert une lucarne sur la situation qui prévaut au Zimbabwe, pays d’Afrique australe. Mercredi dernier, l’armée Zimbabwéenne a pris le contrôle de la télévision et des principaux lieux stratégiques du pays. Le président Robert Mugabe a été placé en résidence surveillée.

Se prononçant sur cette crise, l’une des plus graves depuis l’indépendance du pays, Alassane Ouattara s’est dit peiné de voir les événements se dérouler de la sorte. Il a rappelé les liens forts qui existent entre lui et Robert Mugabe, notamment depuis qu’il occupait le poste de directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI). Même si Ouattara s’est dit satisfait de ces bonnes relations, il a tenu des propos qui pourraient laisser penser le contraire.

Publicité

“Le président Mugabe doit quitter le pouvoir dans la dignité”, a d’abord lancé le chef de l’exécutif ivoirien. Il a dit avoir échangé sur la question avec le président guinéen Alpha Condé, par ailleurs, président en exercice de l’Union Africaine. Alassane Ouattara dit avoir insisté auprès de son homologue guinéen afin que le départ de Robert Mugabe du pouvoir se fasse dans la dignité.

Puis cette déclaration forte…

“Au vu de son âge, nous croyons qu’il est temps que le président Mugabe cède le pouvoir à une nouvelle génération”

a affirmé le président Ivoirien, en précisant cependant

“En tant que démocrates, nous nous opposons à toute prise de pouvoir par la force”

Rappelons que depuis mercredi dernier, l’armée Zimbabwéenne a pris le contrôle de la télévision et des principaux lieux stratégiques du pays, et mis en résidence surveillée le président Robert Mugabe. Toutefois elle a assuré qu’il ne s’agissait pas d’un coup d’État, mais plutôt d’un nettoyage de l’entourage du président.

La première dame Grace Mugabe, a quitté le pays depuis le début des événements.

Par ailleurs, la rédaction d’Afrikmag a tendu son micro à certains citoyens pour recueillir leurs réactions suite aux propos du président Ouattara concernant Robert Mugabe.

Publicité 2


Ibrahima Koné, un agriculteur de profession, soutient que le départ de Mugabe n’est pas forcément la solution. ” Faire partir Mugabe ne pourrait pas présager forcément un avenir radieux, nos dirigeants africains doivent se départir des intérêts égoïstes et penser aux bas peuples qui souffrent, qui votent pour eux en espérant avoir un avenir radieux” martèle t-il, interrogé par Afrikmag.

Quant à Firmin Kouadio, un fermier ivoirien,  il affirme que le peuple zimbabwéen va enfin connaître la véritable démocratie. ”le peuple zimbabwéen a longtemps souffert sous le régime Mugabe. La crise économique était telle que les populations avaient du mal à joindre les deux bouts. Heureusement que l’armée à agi en professionnelle puisqu’il n’y a pas eu d’effusion de sang”

Tags

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

6 commentaires

  1. Allassane tu as dit vrai, mais laisse moi te dire que tu n’est qu”un traite parceque tu aurais du aussi donner se beau conseille à ton confrère FAURE qui est tout juste à côté de toi.

    Paul Biya, Dénis Sassou Nguesso et Idriss Derby laisser moi vous dire que prochainement se seras votre tour .

  2. Il dit vrai, son homologue zimbabwéen est âgé comme nous le constatons tous d’ailleurs. Cependant, ce n’est pas au président ivoirien, qui n’est rien d’autre que la France sur le continent africain qui doit en décider ni faire un rappel, les zimbabwéens sont encore vivant. ..
    Chers amis, cet discours, n’est-il pas encore une oeuvre française?. Mais dommage , Zimbabwe n’est pas une colonie française. J’ai bien peur que cela soit une néocolonisation, pour cette fois-ci, Française bien-sûr , tout au moins pour la première fois dans l’histoire.

  3. Bien, si Monsieur Allasane trouve que Monsieur Mugabe doit quitter le pouvoir dans la dignité il a intérêt à dire la même chose à son homologue togolais à moins qu’ il trouve que celui ci n’est pas encore vieux ou du moins n’ est pas encore pensé à cela, alors je le lui rappelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer