“Arrêtez de tuer les moustiques, ils sont nos amis”, affirme un professeur nigérian

1

Un professeur a invité les humains à cesser de tuer les moustiques. Selon lui, ces bestioles sont nos amies et nos alliées, ajoutant que nous pourrions apprendre beaucoup d’eux.

Adeolu Ande, professeur d’entomologie à l’Université d’Ilorin, au Nigeria, l’a fait savoir lundi, dans un article qu’il a présenté lors d’un séminaire public organisé au sein même de cette université.

Publicité

A cet effet, il a dit, ”plutôt que de tuer les moustiques, l’homme devrait trouver des moyens de les gérer, parce qu’ils existeront, que nous les aimions ou pas, et continueront à sucer le sang des humains.”

Il a appelé les zoologistes à jouer pleinement leur rôle en étant des parents adoptifs des animaux dans le zoo parce que c’est ce qu’on attend d’eux, ajoutant qu’ils devraient être familiers avec les besoins et l’état de santé des animaux, y compris les insectes.

Dans son article intitulé «Apprenez du mode de vie des fourmis et soyez sages», l’entomologiste a décrit les insectes comme le «groupe le plus réussi et le plus influent» d’organismes dans la biosphère. Il affirme que les humains ont beaucoup à apprendre des insectes pour être sage. L’universitaire explique que les insectes exercent une influence positive telle que, la pollinisation des fleurs, la subsistance de l’écosystème, servent de source de soie, agissent comme agents de contrôle biologique, et sont source de nourriture.

Adeolu Ande déplore que ces impacts réalisés par les insectes soient sous-estimés et non appréciés, “nous nous concentrons sur leurs influences négatives qui sont minimes”, critique -t-il.

«La vie humaine est assaillie d’associations inévitables avec des insectes qui, au cours des années, ont influencé la destinée humaine positivement et négativement. Comme influences négatives, la transmission de maladies, les pertes de récoltes, une altération des aliments, des pertes économiques et des nuisances causées par moins de 5% des espèces d’insectes, ont été exagérées par l’homme “.

Ande a déclaré que l’homme a délibérément mal compris le rôle des moustiques, et les a souvent décrit comme causant les maladies.

“Dans le sens réel, les moustiques sont également malades, mais transmettent par inadvertance et de façon involontaire, des agents pathogènes qui sont les agents réels responsables de ces maladies. La femelle du moustique pourrait être décrite comme un exemple d’une vraie mère qui est forcée d’entreprendre une mission de suicide dans le but de favoriser la naissance de ses petits. Les moustiques femelles adultes ont un engagement exceptionnel pour l’entretien de leurs petits, d’où le niveau d’engagement et le risque qu’elles prennent pour la mission qui implique le choix entre la vie et la mort. L’effet postérieur de cet engagement est un plan bien pensé qui s’oppose à la plupart des facteurs susceptibles de gêner les petits”.

Publicité


“Je suis persuadé que la plupart des femmes humaines ne prendront pas de décision comparable aux risques pris par l’anophèle. Il est toutefois certain que les enfants nés dans des conditions bien pensées et risquées sont mieux traités”.

Le professeur a appelé à l’amélioration du programme de Zoologie pour mieux se concentrer sur les organismes qui occupent une place importante chez l’homme.

"Arrêtez de tuer les moustiques, ils sont nos amis", affirme un professeur nigérian

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d’ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia.

feliciaessan@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. Il est ivrogne lui là diable du sang pt être il a 1e alliance avec les moustiques pr avoir du sang t’ai trop bèh

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---