Sport

PSG/Affaire PenaltyGate: “cela s’est calmé” affirme Cavani

Au PSG, la crise entre Neymar et Cavani dans l’affaire du “penaltygate” semble avoir connu un dénouement, du moins, si l’on s’en tient aux propos de l’Uruguayen tenus lundi à Caracas.

Le PSG devrait s’en réjouir. L’heure serait à la réconciliation entre Neymar et Cavani après la crise du “PenaltyGate”. Tout se serait calmé entre le brésilien et l’Uruguayen selon ce dernier, dans des propos tenus lundi à Caracas la capitale Vénézuélienne.

Edinson Cavani aurait déclaré: “Ce sont des choses du football. Ce sont des choses qui parfois grossissent (…) Nous savons tous qu’elles deviennent plus grosses qu’elles ne le sont”. L’attaquant Céleste se serait ainsi exprimé lundi, selon BBC, alors que sa sélection atterrissait au Venezuela en vue du match de qualification pour la Coupe du Monde 2018 en Russie contre l’équipe locale jeudi.

Publicité

Tout problème a une solution

“Cela s’est calmé” a répondu Cavani aux journalistes, justifiant que tout problème a une solution et que le vestiaire est l’endroit indiqué pour régler ce genre d’histoire

 

Samedi 30 septembre dernier en match comptant pour la 8è journée de Ligue 1, Neymar s’est chargé de tirer et transformer un penalty. Le Paris Saint Germain, grâce notamment à un doublé du Brésilien et un but de l’Uruguayen, s’était alors imposé face aux Girondins de Bordeaux sur le score final de 6 buts à 2. On pourrait ainsi croire que l’épisode du “penaltygate” est définitivement terminé. Mais il semble un peu trop tôt pour tirer cette conclusion qui ferait le bonheur des milliers de parisiens

 

Tags

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer