FootballSport

Racisme : Patrice Evra tacle violemment Noël Le Graët et l’équipe de France !

Dans une vidéo postée sur son compte Instagram, Patrice Evra répond sévèrement à Noël Le Graët, président de la FFF, qui avait déclaré qu’il n’y avait pas ou peu de racisme dans le football.

Il y a quelques jours, l’affaire Alvaro Gonzalez-Neymar-Hiroki Sakai sur fond de racisme et d’homophobie, le patron de la Fédération française de football avait tenu des propos qui avaient suscité l’indignation. « Sur un match, il peut y avoir des écarts. Mais on est à moins de 1 % de difficulté aujourd’hui. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n’existe pas ou peu, » avait-il déclaré.

Publicité

Des propos qui n’ont pas laissé l’ancien international français, Patrice Evra, indifférent. En effet, l’ex-mancunien n’a pas du tout apprécié cette sortie du président de la FFF et l’a fait savoir dans une vidéo postée sur son compte Instgram ce mardi 29.  «Et pourtant, il (Noël Le Graët) n’est pas raciste, mais tu as parlé comme si tu étais au quartier (…). J’ai perdu tout mon respect pour toi. Je vais donner des exemples.» a-t-il d’abord  lancé.

En poursuivant, l’ancien défenseur marseillais a précisé que le racisme existe bel et bien dans le football, et même en équipe de France.

 «Au Château, combien de lettres racistes, on reçoit ? ‘Didier (Deschamps), reprends tes singes et dégages en Afrique’. Combien de lettres comme ça ? Mais on les cache… moi j’en ai vu certaines, raconte l’ancien joueur de l’OM, Monaco et Manchester United. On reçoit même des cartons remplis de caca. Et quand le président de la République nous rend visite. On sait que l’équipe de France ne nous appartient mais appartient au peuple français. Mais il y a quand même des blacks. On a des places attribuées. À chaque fois qu’il venait ou des hommes politiques, tout changeait. Où il y avait normalement Mamadou Sakho et Bacary Sagna, on changeait et on mettait un Hugo Lloris et un Laurent Koscielny.»

Publicité 2

Avant de conclure, Evra a indiqué qu’il aimerait voir Le Graët partir et être remplacé par Arsène Wenger. «Je suis déçu, on ne va pas laisser passer ça, a-t-il confié. Mettez-nous un Arsène Wenger, pas un Caliméro à deux balles qui a perdu ses petites mèchettes sur son caillou.»

Boa Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page