Divers

VIDÉO: un rat géant casse des noix de coco avec ses dents…Incroyable découverte

Une mystérieuse espèce de rat géant appelé ‘Uromys Vika‘ a été découverte par la mammalogiste américaine Tyrone Lavery du Field Museum de Chicago.

Le rongeur dont on dit pouvoir casser des noix de coco avec ses dents, a rapidement été classé comme une espèce en voie de disparition. Le rat a été trouvé dans une forêt tropicale dans les îles Salomon.

L’animal mesure une longueur d’environ 30 cm de long en partant du nez au bout de sa queue. Et, de manière encore plus impressionnante, il pèse plus d’un kilogramme, ce qui fait cinq fois le poids d’un rat « normal » et vit dans de hauts arbres d’une dizaine de mètres.
La créature a une réputation mythique, n’ayant jamais été repérée par les populations de l’ile.

Tyrone Lavery, un mammalogiste du Field Museum à Chicago, a d’abord entendu des rumeurs sur le géant, lors de sa première visite en 2010. Il l’a cherché et chassé pendant sept ans avant de le découvrir finalement.

« J’ai commencé à me poser des questions s’il s’agissait vraiment d’une espèce distincte, ou si les gens appelaient simplement des rats réguliers ‘vika’ « , a déclaré M. Lavery.

« La nouvelle espèce, Uromys vika, est assez spectaculaire, c’est un gros rat géant ».

« C’est le premier rat découvert en 80 ans à Salomons, et ce n’est pas comme si les gens n’avaient pas essayé – c’était tellement difficile à trouver ».

«J’étais excité parce que je venais de commencer mon doctorat et je lisais beaucoup de livres sur les personnes qui font des aventures et découvrent de nouvelles espèces», a déclaré M. Lavery.
« C’est un cas vraiment intéressant »..

« Et il y a d’anciennes notes d’histoire d’anthropologues et d’autres personnes qui ont visité l’île disant que ces choses existent ».


« Deuxièmement, il est important de savoir qu’ils existent afin que nous puissions trouver des moyens de les conserver ».
« Dans le cas de vika, il semble que l’exploitation forestière est une menace très importante pour l’espèce ».

Le document décrivant la découverte, publié dans la revue Mammalogy, recommande de l’énumérer dans la catégorie «gravement menacée» par l’UICN.

Regardez la vidéo ci-dessous…

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page