Côte d'Ivoire
A la Une

Rayé de la liste électorale, Charles Blé Goudé met en garde le régime : « Ça, je laisse pas ! »

La Commission électorale indépendante (CEI) a publié la liste provisoire des votants pour l’élection présidentielle d’octobre prochain. N’y figurant pas, Charles Blé Goudé a crié sa colère sur la toile promettant de ne pas en rester là.

On connait désormais les votants pour l’élection présidentielle ivoirienne du 31 octobre prochain. À trois mois de cette échéance, la Commission électorale indépendante (CEI) a publié une liste de votants qui exclut bien d’acteurs politiques décédés ou déchus de leurs droits civiques.

Publicité

Le défunt Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Laurent Gbagbo ou Guillaume Soro sont entre autres des personnalités politiques condamnées par la justice ivoirienne et dont la condamnation a été assortie de la privation de leurs droits civiques et politiques.

La liste mise à la connaissance des partis politiques, Charles Blé Goudé, le bon enfant de l’ex président Laurent Gbagbo a amèrement ramassé un échec : son nom n’y figure pas. Il aurait purement et simplement été rayé de la liste de son parti, le COJEP.

Charles Blé Goudé qui a été condamné à « 20 ans de prison, 10 ans de privation de ses droits civiques, 200 millions de francs CFA pour actes de tortures, homicides volontaires et viol », ne digère pas pour autant cette mauvaise nouvelle. « Urgent, Urgent !!! Le Cojep vient de recevoir la liste électorale. Ils ont barré mon nom. », a-t-il écrit sur sa page Facebook, en lettres majuscules, notons-le, non sans lancer dans un tour d’ironie : « Je convoque le G20. Affaire à suivre. Ça, je ne laisse pas !!! »

Charles a créé le G20, une association regroupant selon lui toutes les personnalités politiques ivoiriennes condamnées à 20 ans de prison en Côte d’Ivoire. On a Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, Guillaume Soro ou encore lui-même.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page